• 90è anniversaire de l'Armistice 1918

     Grande Guerre :
    90ème anniversaire de l'Armistice 1918

    Alors que la France et notre région du Nord-Est en particulier célèbre par des expos, conférences et autres le 90 è anniversaire de l'Armistice 1918,  je tenais à rendre hommage à son  dernier poilu, Lazare Ponticelli décédé le 12 mars 2008, engagé dans la légion étrangère et envoyé au front à Soissons(02) pour combattre ensuite au Chemin des Dames, toujours dans l'Aisne .

    Voir ici son récit de vie chez Stock,

    image hébergée par photomaniak.com 


    A cette occasion, je vous propose aussi de découvrir ou redécouvrir une sélection d'ouvrages consacrés à la Grande Guerre :

     « C'est là que j'ai vu la guerre vraie » de Marc Verly

     

    image hébergée par photomaniak.com 

    Correspondance et souvenirs des années de guerre, 1914-1918. Un document d'une exceptionnelle richesse, complété par un riche commentaire historique et par de nombreux documents inédits.

    Ce n'est autre que la correspondance que trois frères mobilisés pendant la Grande Guerre, Henri, Félicien et Léon Verly ont entretenu avec leur famille, évacuée des régions envahies du nord de la France.

     

     « Joseph Joffre, le Vainqueur de la Marne (1852-1931) » de Jean-Paul Huet  collestion Vitae

    image hébergée par photomaniak.com 

     

    Polytechnicien né à Rivesaltes, offcier du génie avant d'être nommé chef d'état-major de l'armée en 1911, Joseph Joffre est surtout connu pour son rôle dans l'adoption du "Plan XVII", puis pour son commandement en chef des armées françaises, entre août 1914 et décembre 1916.

    Mais qui était...

    Cette biographie complète, claire et concise, s'adresse à tous. Ecoliers, étudiants, passionnés, amateurs d'histoire ou simples curieux y trouveront un document de référence, pour tout savoir du destin et de la personnalité de ce grand chef militaire français du XX siècle.

     

    « Château-Thierry et ses environs dans la tourmente - 27 mai/21 juillet 1918, la bataille de Château-Thierry » de Pierre Drémont

    image hébergée par photomaniak.com 


    Leur victoire sur le Chemin des Dames (le 27 mai 1918) avait conduit les armées allemandes jusqu'à la Marne. Ville de l'arrière depuis septembre 1914, Château-Thierry devait ainsi se retrouver au cœur de la bataille pendant deux mois.

     

    Cette étude est le fruit d'un travail de recherches de plusieurs années. Avec une grande rigueur, l'auteur y décrit le déroulement des combats heure par heure. Son récit, étayé par des archives jusqu'alors inédites, offre un exceptionnel document qui ne néglige rien : des civils restés sous les bombes à l'organisation logistique en passant par le sort des combattants, tous les aspects du sujet sont abordés.
    Ce livre est une publication
    Ysec Éditions.

    56 illustrations en noir et blanc et en couleurs - nombreuses annexes.

     

    Elle n'est pas célébrée en ce 11 novembre, mais, en ce jour de commémoration, comment oublier la deuxième Guerre Mondiale.

    Auparavant, une photo d'un monument aux Morts situé au cimetière du Père Lachaise.  En passant par l'entrée Sud, au bout de l'allée centrale, s'élève le Monument aux morts d'Albert Bartholomé, acheté en 1895 par la Ville de Paris au salon du Petit-Champ-de-Mars.

    image hébergée par photomaniak.com 


    Après la Seconde Guerre Mondiale, s'y ajoutent les commémorations des victimes du nazisme avec les monuments aux morts des camps de concentration et d'extermination.

    image hébergée par photomaniak.com 

     

    Au Père Lachaise, entre autres (que je n'ai pas tous photographiés), je me suis arrêtée devant  le monument aux déportées de Ravensbrück, œuvre du sculpteur E. Morlaix.

    image hébergée par photomaniak.com 

     

     

    Gravé sur l'une des pierres du socle, on peut lire:

    Ici reposent des cendres
    de femmes déportées
    martyres de la barbarie nazie
    1939 - 1945 
    Et à l'arrière du monument une plaque précise :

    Le 2 avril 1951, les déportées de Ravensbrück ont déposé ici des cendres de leurs camarades assassinées dans ce camp.
    Souvenez-vous d'elles

     

     

    A côté, une pierre est élevée à la mémoire des martyrs du camp de NEUENGAMME. J'ai agrandi l'inscription.

    image hébergée par photomaniak.com 

     

     

    Un autre sur Mauthausen

     

    image hébergée par photomaniak.com

    Que d'horreurs, de malheurs, de vies gâchées !
    Espérons que notre pays reste pour toujours en paix !

    « Aux à boisSouriez-moi ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Novembre 2008 à 01:05
    Andrée
    Merci de ton exposé très interessant .Si l'on veut vivre en paix, il ne faut pas oublier les atrocités des guerres.Bonne nuit Alrisa.Bisous
    2
    Mardi 11 Novembre 2008 à 04:05
    la grande boucherie, oui le souvenir Bonne journée amitiés de canton Qing et rene A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.
    3
    Mardi 11 Novembre 2008 à 05:02
    MONIQUE
    Ton billet est interressant en ce jour de commémoration mais souvent les gens ont la mémoire courte !!! bon mardi et gros bisous Monique
    4
    Mardi 11 Novembre 2008 à 06:50
    Francoise du Var
    Bon reportage sur ce jour de commémoration.... bisous

    Françoise
    5
    Mardi 11 Novembre 2008 à 06:56
    Souvenons nous de nos parents, grands parents et réjouissons nous de vivre aujourd'hui en paix et beaucoup mieux grace à eux. Notre vie est difficile certes mais elle ne le sera jamais autant que la leur.
    6
    Mardi 11 Novembre 2008 à 07:40
    jeanine et rené

    Bonjour chère Monique, merci d'avoir mis à l'honneur cette journée du Souvenir, nous pensons à tous ceux qui sont tombés dans cet enfer. Nos pères avaient eu la chance de s'en sortir ...bisous !

    7
    Mardi 11 Novembre 2008 à 07:47
    biker06
    Total Respect
    Mon pere etait un ancien de la 2eme DB 1er armée Francaise.
    bisous
    pat
    8
    Mardi 11 Novembre 2008 à 08:18
    Muad' Dib
    Coucou Alrisha, c'est vrai qu'il est important de penser à toutes ces victimes en ce jour du souvenir.
    Gros bisous et très bonne journée,
    9
    Mardi 11 Novembre 2008 à 09:42
    patriarch
    Aujourd'hui, je vais déroger à une de mes habitudes, de ne pas regarder la lucarne, quand elle est propagande pour les hommes au pouvoir.
    D'une part, parce que ça va se passer à Douaumont, où du temps de ma jeunesse, j'y suis monté au moins une bonne trentaine de fois. (12 km de chez moi) et d'autre part, je me demande s'ils vont nous annoncer que cet ossuaire ne doit rien à l'Etat Français, mais est l'oeuvre de l'évèque de l'époque, Mr Ginesty qui parcourut le monde entier pour recueillir des fonds afin de l'ériger. Sur toute la longueur du bâtiment, se trouvent des caveaux en marbre, avec un plaque indiquant la ville qui par ses dons à participer à sa fondation. Sur tous les murs et la voûte sont apposés des plaques avec les hommes, grades et régiments des hommes qui sont susceptibles  y avoir leurs os.
    Dans la chapelle, sous la tour, sont les tombes du 1er aumonier de Douaumont et de Mr Ginesty.( Celle de Pétain est resté vide !!)

    J'ai été un peu long, mais pour moi, c'est un lieu de souvenir et c'est là, que pendant la guerre, j'ai fait ma promesse de coeur-vaillant.


    Bonne journée. Bises
    10
    Mardi 11 Novembre 2008 à 09:46
    Ne jamais oublier pour ne plus recommencer !!!....Bisous Alrisha et bonne journée
    11
    Mardi 11 Novembre 2008 à 09:59
    Très émouvant reportage pour le souvenir...... Il faut vivre dans le présent et pour l'avenir mais se souvenir une fois et rendre hommage à tous ceux qui sont morts pour nous est indispensable.
    12
    Mardi 11 Novembre 2008 à 10:19
    Merci pour ton article. Un petit tour dans notre histoire ne fait pas de mal... ;-) MA
    13
    Mardi 11 Novembre 2008 à 10:41
    Sylviane
    J'habite à 70 km de Verdun et même si j'ai eu la chance de ne pas connaitre la guerre, je sais toute la reconnaissance que je dois avoir envers ces hommes qui sont tombés pour notre liberté. Bel hommage.
    Bises, Syl
    14
    Mardi 11 Novembre 2008 à 11:24
    CARAMBAOLE
    J'ai eu un grand plaisirs a surfer sur
    votre blog
    carambaole-copie-1.jpgplus jamais ca,que de vies perdues au nom de la folie de dictateur
    15
    Mardi 11 Novembre 2008 à 13:25
    Jean-pierre
    bonjour . moi ce que je retiens de tout ça , c'est que l'on a sacrifier des millions de personnes , en particulires des jeunes par la folie de quelques uns . pour la gloire d'un officier , on faisait tuer dix mille soldats pour reprendre une colline sans intérêt majeur je suis le dernier de ma famille a en avoir fait une , celle d'Algérie . j'espère vraiment que c'était la dernière . bonne journée et gros bisous . jean-pierre
    16
    Mardi 11 Novembre 2008 à 14:43
    Bel hommage pour que jamais nul n'oublie. Ces faits malheureux font partie intégrante de notre histoire. Savons nous combien nous sommes chanceux de vivre en temps de paix. Honneur à ces hommes qui se sont battus pour que nous soyons LIBRES.
    17
    Mardi 11 Novembre 2008 à 17:29
    Dany
    merci pour ces bels ouvrages et surtout cet article trés intérréssant. Surtout qu'ici je suis assez éloignées des nouveautés!
    18
    Mardi 11 Novembre 2008 à 17:56
    Kate
    Ce 90ème anniversaire permet de revenir sur cette guerre qui tua tellement de jeunes hommes. Je suis passionnée par l'histoire et notamment sur cette période de la guerre 14/18 - bizz
    19
    Mardi 11 Novembre 2008 à 18:02
    Tu as raison Alrisha, pourvu que la France ne resubisse pas de telles horreurs.. et tous ces morts pour rien.
    Bravo pour ton article émouvant avec de belles photos de monuments.
    Je te souhaite une bonne soirée et je t'envoie de gros bisous de haute savoie où il tombe des cordes
    chantal
    20
    Mardi 11 Novembre 2008 à 20:23
    petitlouis
    Et l'histoire se répète, à l'infini ...
    21
    Mardi 11 Novembre 2008 à 20:42
    mrcafe
    de pauvres jeunes gens qui nt donné leurs vies sans savoir pourquoi , bise alrisha  
    22
    Mardi 11 Novembre 2008 à 20:47
    iriis
    des souvenirs , et des réferences intéressantes
    tu y es au coeur de cette histoire là chez toi
    bisous d'iris
    23
    Mardi 11 Novembre 2008 à 21:05
    jean-marc
    Cette année, la première commémoration sans poilu, une page qui se tourne, pourvu que le livre ne se ferme pas.
    24
    Mardi 11 Novembre 2008 à 23:25
    CrêpOsucre
    C'est un bel hommage. Plus jamais ça, et pour ça il faut se souvenir. C'était bien l'idée des déguisements en poilus cet AM, c'était beaucoup plus d'émotions pour les nouvelles générations qui se sont plus rendu compte, enfin je penses.
    Bonne nuit chère Alrisha.
    25
    Mardi 11 Novembre 2008 à 23:29
    Marie
    que de malheurs en effet et pour quoi, sais-tu que mond père a fait la Bataille de la Marne avec son taxi?
    26
    Mardi 11 Novembre 2008 à 23:29
    Jacqueline
    TU sais Monique cette première guerre mondiale elle est au coeur de l'histoire de ma proche famille...j'ai fait des recherches mais il faudrait vraiment que je vienne aux archives de Laon...
    Merci de ce bel article et des propositions de lecture
    Une bise de ta romaine
    27
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 00:11
    Corinne
    Bonsoir ce matin au défilé certains enfants ont lu, les dernières lettres de soldats qui avaient adressé à leurs proches
    Certaines étaient émouvantes,, très dur, mais il y avait certains soldats qui ne voulaient pas contrarier leur famille et écrivés d'une façon gumoristique, quand on pense à ce qu'ils étaient confrontés, bien sûr qu'on souhaite ne jamais connaître de guerre
    La paix c'est pourtant simple alors pourquoi ???

    tu as supprimé totalement ton lien pour voter, j'ai vu qu'ils étaient encore en maintenance, mes votes de ces derniers jours ne servés donc à rien
    28
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 17:07
    sachot
    bonjour
    c'est beau billet que nous offre pour cette journée mémorable aprés tant de haine, de misère et de gâchis
    bonne soirée et bises
    doque
    29
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 20:35
    Bigornette
    un bien bel hommage... bisous...
    30
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 21:14
    Santounette
    Que dire devant une telle abomination que représente la guerre. Ton billet est émouvant Alrisha et il honore la mémoire des personnes disparues dans de tragiques circonstances.
    C'est un bel hommage mérité.
    Santounette
    31
    Vendredi 14 Novembre 2008 à 05:22
    J'ai tout lu ton article,très intéressant.Je n'ai pas lu de livres dela première guerre.
    la deuxième,mon frère le plus vieux a fait le débarquement en Normandie et il a tout fait la guerre,il était capitaine.
    Les guerres ne devraient jamais exister.
    Au Canada,il reste un monsieur de la première guerre,il a 108 ans,
    A+
    32
    Samedi 15 Novembre 2008 à 21:58
    marie
    la paix est un effort constant pour maintenir l'harmonie entre les peuples, l'homme est-il conscient de cela?
    33
    Vendredi 21 Novembre 2008 à 11:11
    sonja

    Une page d'histoire qui n'a pas servi de leçon puisque la tourmente de la seconde guerre mondiale est venue nous rappeler que l'humanité n'était jamais à l'abri de la folie guerrière... Mon père me parlait souvent de ses souvenirs de "seconde guerre mondiale". Il n'y a pas de quoi tirer de la fierté. Ces pages d'histoires ont-elles servi de repère pour l'humanité à venir... on n'a pas cette impression, même si notre désir de paix est toujours accroché au coeur humain.
    Dommage ! L'histoire ne sert jamais d'exemple.

    34
    cath
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 14:57
    De bien sales époques...et ça continue de par le vaste monde malheureusement!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :