• Après avoir quitté les jardins de Claude Monet et avoir pris notre repas au restaurant juste en face, nous voilà, Odile, Jean-Claude et moi, dans la rue principale de Giverny, la célèbre Rue Monet, à contempler jardins publics, toiles dans les ateliers et autres abords aménagés.

    De loin, une belle bâtisse rénovée aux belles pierres apparentes attire notre regard. Des affiches sur panneaux posés le long du mur nous font part de « sculptures sur sable ».

     

    Comme l'entrée est libre, nous entrons dans la cour du 75 de cette rue Monet. Là, à notre grand étonnement, nous  découvrons de magnifiques réalisations en très grand format. Des personnages, grandeur nature.

    Heureusement, un homme est assis, visiblement en attente des réactions du public. C'est Jean-Pierre Porcher, l'artiste vu sur les affiches. Je m'approche et lui demande quelques explications au sujet des œuvres réalisées.

     

    J'apprends qu'avec un autre artiste de Giverny, Christian Avril, il a sculpté une représentation de la Cène, le repas du Christ avec ses disciples. Je vous laisse admirer.

     

    Cette monumentale oeuvre a débuté le 20 mars 2009. Chaque personnage a demandé deux jours de travail. Le sable utilisé est du sable de carrière (30 tonnes) venu des bords de Seine et déversé ici sous forme de pyramide. Ensuite, il a fallu déplacer tout ce monticule afin d'avoir au sol une bonne assise. C'est à la pelle et au jet d'eau, de temps en temps, pour que les grains se tiennent mieux, que tout le sable a été bougé. Ensuite, à l'aide de truelles, de fils de fer, de petites lames et même de cuillères à café, tous les détails des sculptures des personnages ont été façonnés.

     

    Je vous montre de plus près quelques détails des personnages de cette sculpture éphémère. A noter que nous étions le 18 juin, soit trois mois et demie après son commencement. Jean-Pierre Porcher précise que la pluie, le vent ont toutefois légèrement abîmé l'ensemble.

     

    Christian Avril sculpte depuis des années sur les plages de la Méditerranée. Il a transmis sa passion à son ami. Tous deux ont toutefois pris des libertés avec ce tableau de Léonard de Vinci, connu de tous. D'ailleurs, si vous regardez bien, un petit chien pointe le bout de son nez sous la nappe de la table et certains apôtres se manifestent bizarrement avec leurs mains.

     

    En face, la construction d'un drakkar est en route avec des Vikings embarqués.

     



    Petite anecdote au sujet de ces deux artistes :

    Christian Avril avait l'habitude de peindre dans la rue près des Jardins et de la Maison de Monet tout en accrochant ses petites toiles à vendre le long d'une clôture. D'autres peintres pouvant faire la même chose (beaucoup d'ateliers tout au long de cette rue), il a été décidé qu'il n'aurait plus le droit de s'installer ainsi. Jean-Pierre Porcher s'est ému de cette histoire et c'est ainsi qu'il lui a offert l'hospitalité dans la cour devant sa maison où il a permis à l'artiste de travailler le sable.

    Mais, toutefois, ce jour-là, Christian Avril était quand même dans la rue à peindre les petits détails de la rue Monet.


    Y a-t-il eu revirement de cette triste décision ? En tout cas, bien des passants s'attardaient à le voir transformer les alentours de sa baguette magique. Gageons que bien de ses petites toiles soient parties dans les bagages des nombreux touristes étrangers présents ! Des petits prix pour des petits formats faciles à emporter !

     

    Demain, retour sur les JOURNEES DE LA ROSE !!

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • La gentille DANY d'Italie et ses voyages autour du monde m'a taguée, il y a quelque temps. Je réponds bien volontiers, par amitié. Son blog est un peu en repos en ce moment car DANY est en France pour le mariage de son fils. Mais, n'hésitez pas à aller consulter ses nombreux albums en son absence !!

    Le but de ce TAG: mettre en valeur 7 clichés basés sur le "VERT". Je les ai sortis de mes nombreuses photos classées dans mon ordi au fil de mes balades. Elles ne sont pas toutes parues lors d'anciens articles (j'ai un peu triché).

    Bien sûr, la nature verdoyante a la part belle mais aussi un cliché de motocross et des photos de fêtes de rues ou foraines.








    Je connais pas mal de blogs axés sur la photographie. Si ce jeu fort sympa peut intéresser
    BIGORNETTE,   JOSIANE,   LYLYTOP,   MONIQUE,   NADIA-VRAIE,  elles sauteront peut-être le pas ! Aucune obligation et chacun d'entre vous peut continuer cette chaîne si le coeur lui en dit !

    Partager via Gmail

    30 commentaires
  • Que ce soit la foule, une partition musicale ("Vive le Douanier Rousseau"), les méandres de fleurs en crépon, les confettis accrochés ou le panache d'un chignon, mon ZOOM a chauffé.
    Je vous mets au coeur de l'évènement.






    Partager via Gmail

    20 commentaires
  • Toujours à l'affût "mes YEUX" !
    Lors des 49èmes Fêtes Jean de La Fontaine, quelques clichés qui ont fait "tilt".
    Je partage mes émotions photographiques.







    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Fééries des lumières des manèges; monde de rêve.
    Des couleurs pour égayer notre monde parfois un peu terne.






    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Dans la communauté "UN THEME PAR SEMAINE" chez DANA, cette fois-ci "La Lumière".

    Que ce soit sous les feux de la rampe,


    en éclairage d'appoint,

    pour attirer l'attention,

    en spots fluorescents,

    comme sujet central d'une photo

    ou en lueur crépusculaire,


     les lumières prises au hasard de mes escapades, sont toutes symboles de vie.

    "On aime la lumière à cause des objets qu'elle éclaire. Il faudrait arriver à aimer les objets éclairés à cause de la lumière."   Gustave Thibon  (L'ignorance étoilée)

    Que ce samedi soit rempli de soleil pour vous tous !



     
    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Le THEME DE LA SEMAINE étant "Le silence" chez DANA, voilà ma petite contribution.

    J'aime le SILENCE. Et c'est avec ce compagnon que je m'évade les trois quarts du temps dans ma campagne environnante. Il me permet de me ressourcer et d'avoir tous mes sens en éveil.

    Une fleur isolée,

    un oiseau qui s'envole,

    la tête d'un sapin isolé au milieu des arbres sans feuille,

    de l'insolite comme ces tuyaux emmêlés.

    J'ai eu bien envie de m'asseoir sur ce siège d'une vieille machine agricole.

    Et là, amusement avec cette lune en plein jour à enfermer à différents endroits dans les fourches des branches d'un arbre.

    C'était le 3 janvier dernier, en plein hiver, je n'ai eu qu'à reprendre mes photos de cet après-midi là et à en choisir quelques-unes pour cet article. Je crois que je ne les aurais jamais publiées si je n'avais eu cette opportunité !
    Un thème qui m'a permis de me replonger dans d'anciennes photos.

    Demain, article particulier où prose poétique et photos se cotoient; un travail à quatre mains en toute amitié !
    Bises à vous tous !


    Partager via Gmail

    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique