• J'ai fait un mélange de bois et de cornes mais, on peut les didfférencier d'après les explications ci-dessous.

    Les Bois

    Du point de vue anatomique, les bois sont très différents des cornes : il s'agit d'organes osseux vascularisés et caduques, qui tombent et repoussent chaque année, et non de gaines cornées recouvrant une cheville osseuse. La croissance se déroule de façon continue sur un an. Au cours de leur croissance qui débute au printemps, les bois sont d'abord recouverts d'un tissu tégumentaire (le velours) qui assure la protection, la vascularisation et l'innervation de ces organes. Ce tissu se dessèche et tombe lorsque la croissance osseuse est achevée (vers la fin de l'été). Les bois, devenus un tissu mort, resteront à nu pendant toute la période de rut. Après la période de rut, à la fin de l'hiver, le bois se détache du crâne et son emplacement reste marqué par un pédicule jusqu'à la croissance des nouvelles pousses.

    On appelle cors et andouillers les branches des bois de cervidés. Contrairement à une croyance répandue, le nombre de cors n'a pas de rapport direct avec l'âge de l'animal (puisqu'en effet, les bois tombent et repoussent chaque année)


    Les cornes

    La corne animale est une extrémité protubérante de la peau chez certains animaux formée de kératine.

    Les cornes servent à l'animal qui les possède à se défendre ou à assurer sa suprématie sur un harem ou sur un territoire (voir par exemple : Combat de reines).

    D'un point de vue évolutif, il s'agit d'un caractère hyperthélique apparu du fait de la préférence ou à la compétition sexuelle. Chez le mouflon de Dall, le rang social d'un mâle est fonction de la taille de ses cornes.








    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • "Le fer se rouille, faute de s'en servir, l'eau stagnante perd de sa pureté et se glace par le froid. De même, l'inaction sape la vigueur de l'esprit."
    (Léonard de Vinci)





    Cette fluidité m'a attirée.

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • En ce samedi qui, je l'espère, sera ensoleillé pour tous, vous ne refuserez pas une bonne bière !

    Trinquons ensemble, à la vôtre !!!!





    De plus, je suis de cérémonie de mariage aujourd'hui et demain ! Alors, je trinquerai en pensant bien à vous !


    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Des éclats de voix, des rires à la terrrasse d'un restaurant en ce dimanche midi.
    Des bikers en vadrouille à en croire ces deux spécimens photographiés à Château-Thierry (02).
    Je ne crois pas que ce soient des Harley Davidson mais belles bêtes quand même.
    Hommage à nos baker ou free raders et motards si conviviaux bien connus:  BIKER06 et ses potes,  Jean-Marc, IONARD et son harem, le Jules d'OURSONNE LIBRE !!!!



    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    36 commentaires
  • "Ce sont les plumes qui font le feuillage,
    ce n'est pas la colle qui fait le collage." 
    (Max Ernst)

    image hébergée par photomaniak.com

    image hébergée par photomaniak.com

    image hébergée par photomaniak.com

    Petite plume

    Petite plume, petite plume,

    De quel plumage

    T'es-tu échappée ?

    Petite goutte, petite écume,

    Une bribe de bavardage

    Et te voilà éloignée,

    Non sans amertume

    Comme dans un engrenage

    De ta couvée adorée.

    Présence légère

    D'un petit volatile,

    Tapie sans bruit

    Au creux des taillis,

    Beauté éphémère,

    D'une délicatesse subtile,

    C'est d'une tendresse infinie

    Que mes yeux t'ont cueillie.

    (écrit par Alrisha)

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    26 commentaires
  • Certains étaient impatients de savoir.
    D'autres ont cherché et ont eu de bonnes idées.
    Pour la première photo, c'est mon amie Odile (qui n'a pas de blog) ainsi que Gaby qui ont trouvé: c'était un morceau de bois coupé en long.
    Pour la deuxième photo, Onatha a parlé de "noix de coco" mais, c'est tout simplement un moitié de coquille de noix.
    Voici, ci-dessous, les supports sur lesquels j'ai "travaillé" pour obtenir
    mes photos colorées d'hier.

     

      















    Là, ce sont de vraies photos.
    Des petites traînées blanchâtres dues sans doute aux fientes d'oiseaux.
    Je trouve cela original, insolite et d'un graphisme très particulier.
    Comme quoi Dame Nature sait aussi "sculpter" et "peindre" et nous offrir une belle palette de son talent.
    image hébergée par photomaniak.com

    image hébergée par photomaniak.com

    image hébergée par photomaniak.com

    image hébergée par photomaniak.com

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Au cours de ma balade, j’ai eu maintes fois l’occasion de lever la tête. 
    image hébergée par photomaniak.com
    Sur fond de ciel bleu, entendre un avion et s’apercevoir que sa traînée va en croiser une autre.
    image hébergée par photomaniak.com
    Scruter le haut des arbres à s’en faire mal aux yeux pour apercevoir des oiseaux puis finalement détourner le regard pour revenir à la réalité environnante et s’étonner de voir la lune en plein jour crever l’écran de l’azur.
    image hébergée par photomaniak.com
    Tout doucement s’en revenir vers le village et s’attarder sur sa vieille église en pointant l’objectif sur la girouette et son coq qui se détache parfaitement dans le ciel pur.
    Autant de clichés qui pourraient accompagner cette charmante poésie de Paul Verlaine.
     
    Le ciel est, par-dessus le toit...
    Le ciel est, par-dessus le toit,
    
                       Si bleu, si calme !
    
    Un arbre, par-dessus le toit,
    
                       Berce sa palme.
    
            
    
    La cloche, dans le ciel qu'on voit,
    
                       Doucement tinte.
    
    Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
    
                       Chante sa plainte.
    
            
    
    Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
    
                       Simple et tranquille.
    
    Cette paisible rumeur-là
    
                       Vient de la ville.
    
            
    
    --Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
    
                       Pleurant sans cesse,
    
    Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
    
                       De ta jeunesse ?
    
    Paul VERLAINE, Sagesse (1881)
    
     www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    
       Mon numéro est le 154
    Partager via Gmail

    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique