• Daniela Codita-Muhr

    ARTISTE-PEINTRE
    Daniela CODITA-MUHR, née à Bucarest eu sein d'une famille d'artistes, choisit très jeune de suivre le chemin tracé par son père, Pavel CODITA, peintre renommé qui sera le talentueux Conservateur puis Directeur du Musée Théodore Aman de Bucarest dans les années 50.

    Quelques dates marquantes de la vie de Daniela CODITA-MUHR :
    -1973 : Ecole des Beaux Arts de Bucarest.
    -1978 : Premier prix de sa promotion.
    -de 1978 à 1984, elle sera graphiste et illustratrice aux Editions « Arta Graphica ».
    -en 1984, grâce à une bourse d’études, elle rejoint la République Fédérale d’ Allemagne.
    -en 1985 : maîtrise de l’Art à la Sorbonne.
    -de 1986 à 2002 : elle s’illustre dans une série d’expositions à Paris.
    -en 1993, elle acquiert la nationalité française.
    -en 2002 : expositions à New-York puis à Berlin et en Thüringe.
    -en 2003 : New-York puis ensuite Londres, Berlin et Varsovie.
     
    Au début des années 1990, elle crée l’ ATELIER DE LA BAREDE à DAMMARD (02) à 6km de chez moi. Là, les expositions se succèdent : 1998 « paysages irlandais », 2000 « oiseaux cosmiques », 2001 « coqs et poules », sous le signe de la gaité et de la couleur. A l’époque, je suis allée voir son exposition.
    Ses toiles évoquent un sentiment profond pour la Nature. Paysagiste inventive, grande amoureuse des arbres, elle s’inspire des RELIEFS DOUX DE L’ORXOIS. Dammard est à 4km de Chézy-en-Orxois. Elle transcrit les aspects changeant de son ciel de traîne, des ocres et des rouges de cette terre. Les tons jaunes, orangers et verts ne la quittent jamais.

    image hébergée par photomaniak.com Daniela présente ses deux oeuvres de l'année en carte postale.
     
    En 2007, elle expose actuellement dans son atelier de la Barède. Voici un article du quotidien régional L’UNION qui titrait sur son expo, il y a quelques jours.

     Cette année, Daniela Muhr a souhaité dédier sa traditionnelle exposition, aux ateliers de la Barède, à deux de ses amis, disparus dans un accident de voiture en 2006 : « Chaque année, ils étaient là pour choisir, agencer les tableaux, les mettre en valeur. Ils m’ont toujours apprécié en temps qu’artiste et être humain. Ils m’ont soutenu dans les bons et les mauvais moments. C’est un hommage, à ma manière, à mes plus fidèles parmi mes fidèles amis. ». Une exposition très particulière sans aucune œuvre nouvelle : une sorte de rétrospective des genres abordés par l’artiste depuis dix ans. Et pourtant, depuis un an, Daniela Muhr a beaucoup créé, notamment une peinture murale de 4 mètres sur 2,20 m qui se trouve dans son salon. Les visiteurs ont pu quand même admirer l’œuvre sur carte postale, tout comme le Christ à l’autel, que l’artiste va exposer prochainement dans une église en Allemagne.
    Pour toute visite à l’atelier de la Barède appeler le 03.23.71.05.04.

    « CompositionsDu rose tendre au rose foncé »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Juillet 2007 à 20:02
    oursonne libre

    tu est une tres bonne attachée de presse.
    cela permet de découvrir des artistes dont les talents sont moins connus que d'autres mais dont le merite est tout aussi grand et la peinture certainement meilleure
    bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 23 Juillet 2007 à 21:34
    Alrisha
    Oursonne,
    j'ai été pendant 8 ans, journaliste locale (mon canton) pour le quotidien régional L'UNION. J'adorais ça; le contact avec les gens me passionnait. J'ai dû arrêter tellement j'avais d'activités à l'époque.
    J'ai gardé ce goût des reportages.
    Bizzz,
    Monique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :