• Passons à l’intérieur !

    Au fil du temps, cette grosse maison bourgeoise s’est mise à « vieillir ». Toute l’installation électrique a dû être changée et mise aux normes actuelles avec beaucoup plus de prises et surtout des câbles pour les médias nouveaux comme l’internet.
     
    Mal isolée, (on y faisait moins attention à l’époque), à l’étage surtout, le maçon a doublé ses murs extérieurs ainsi que les plafonds. Toutes les fenêtres du côté Ouest ont été changées en bois (notre regret) et équipées de double vitrage. Du côté Est, (parce que réalisées plus tard), les fenêtres sont en PVC et double vitrage aussi bien évidemment.
     
    Tout le système de chauffage est à revoir complètement. Chauffage central avec chaudière à bois autrefois puis à gaz ensuite ; pas assez de radiateurs, certains défectueux, ouverture d’un mur entre le salon et la salle à manger : tout cela fait qu’il faut tout repenser. Mon mari se charge (en tant qu’ancien artisan plombier- chauffagiste) de la rénovation de l’installation qui sera avec une chaudière à fuel. Création d’une salle d’eau et d’un WC à l’étage, d’une salle de bain et d’un autre WC au rez-de-chaussée. En retraite depuis 2005, mon mari va tous les jours souder et poser tous les tuyaux nécessaires. Il ne veut absolument pas que ce soit quelqu’un d’autre qui le fasse ! Très perfectionniste, il ne serait pas satisfait.
     
    Toutes les pièces de la maison avaient un parquet, même le grenier sauf la cuisine et l’entrée. Le peintre se chargera de sa rénovation, celles des boiseries des portes mais aussi celles des bas de murs et coins de plafond de la salle à manger que mon arrière grand-père avait fait poser tout comme l’escalier en bois qui monte à l’étage et auxquelles je tiens tout particulièrement. Volets, rambardes, tapisseries des murs, …, gros travail de rénovation à réaliser par le peintre.

    L'entrée avec sa porte, l'escalier vers l'étage et la porte vers la cave.
    undefined
    Rénovation de l'ancien bureau qui deviendra la salle de bain.
    undefined
    Grande cuisine
    undefined
    Boiseries de l'ancien salon
    undefined
    Arc de cercle au plafond à l'endroit de l'ancienne cloison
    undefined
    On aperçoit les moulures du plafond de la salle à manger
    undefined
    Le palier de l'étage
    undefined
    Première chambre
    undefined
    WC
    undefined

    Deuxième chambre
    undefined

    Troisième chambre
    undefined

    Future salle d'eau
    undefined

    Sans parler de l’entourage du terrain extérieur qui a besoin d’être changé pour les trois quarts et de plein de petits travaux à droite et à gauche. Tout cela ne sera sans doute pas terminé avant 2009. De temps en temps, je vous montrerai l’avancement des travaux. Aujourd’hui, je vous montre une partie de l’état actuel à l’intérieur.
     
    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    30 commentaires
  • La roue tourne, 
    il en est ainsi pour chacun d’entre nous.
     

    J’ai vu partir mon arrière grand-père maternel, mes grands-parents maternels, ma grand-mère paternelle (n’ayant pas connu les autres) et malheureusement en 2006, la douleur de perdre mes parents. Tous deux ont souffert d’une longue maladie (comme on dit) très invalidante dans les derniers temps. Mon père s’en est allé en mars et ma mère, complètement déboussolée et à bout de force s’est éteinte en décembre. Je ne vous dis pas le calvaire qu’ils ont subi et la délicate et fatigante vie de famille qui en découlait.

    Toujours est-il que j’ai hérité de la maison de famille du côté maternel. Ce fut la maison de mes grands-parents et arrière grands-parents, là, où l’on se réunissait avec oncles, tantes, cousins et cousines au Jour de l’An et lors de la fête du village. Une grande tablée d’une trentaine de personnes à chaque fois. Que de bons souvenirs ! Avec ma grand-mère en chef de clan, mettant « son petit monde » au pas au rythme de son franc-parler.
    Mais, à l’occasion, il faudra que je vous parle d’elle plus longuement car elle est au centre de ma vie.
     
    Aujourd’hui, c’est de cette maison dont je veux vous parler. Nous avons décidé, mon mari et moi, de la transformer en gîte rural, du fait que nos enfants préfèrent vivre à la ville avec toutes les commodités qu’on y rencontre. 

    Tous les contacts avec « GÎTE DE FRANCE » sont terminés pour un classement « trois épis ». Des subventions du Conseil Général et du Conseil Régional sont accordées. En effet, il y a de lourds travaux à effectuer.
    Cette bâtisse a été achetée par mon arrière grand-père, dans les années 30 environ. A l’époque, c’était une ancienne petite maison basse. Une ancienne carte postale va vous montrer sa configuration d’origine. 

    undefined
    C’était une ancienne petite ferme. A l’époque, presque toutes les maisons de village étaient des fermettes. Mon arrière grand-père décida de la surélever pour en arriver à la grosse bâtisse que vous allez voir ci-dessous. J’ai choisi quelques clichés qui vous montrent l’extérieur ainsi que les dépendances et le grand terrain attenant (ancienne ferme oblige).

      undefined

    undefined

    undefined
     
    undefined

    undefined

    undefined

    undefined

    undefined
     
    La semaine prochaine, je vous montrerai l’intérieur et expliquerai les travaux qui s’avèrent nécessaires pour une rénovation digne de ce nom.

     
     
    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique