• Le cincle plongeur est l'oiseau national de la Norvège.

    Le cincle plongeur utilise une technique de pêche unique : il plonge la tête la première dans l'eau jusqu'à s'immerger complètement dans l'eau, sous laquelle il marche sur le fond à contre courant, en bombant le dos et écartant légèrement les ailes afin de ne pas remonter trop rapidement à la surface. Lorsque l'eau est plus profonde ou agitée, il étale sa queue tronquée et utilise ses ailes pour se propulser et résister davantage au courant. Il trouve sa nourriture en retournant les pierres du lit avec son bec et en fouillant les algues et autres plantes subaquatiques. Il localise ses proies à la vue, ses yeux étant protégés par de minces replis de peau sous les paupières, appelés membranes nictitantes, visibles lorsque l'oiseau est perché car clignant régulièrement. Malgré son aptitude à plonger, le cincle n'a que peu d'adaptations à la vie sous l'eau : son plumage est très dense, une large membrane recouvre ses narines qui peuvent être obturées lorsqu'il est sous l'eau et ses glandes uropygiennes sont plus grosses que chez les autres passereaux.(source WIKIPEDIA)

     

    cincle-plongeur-1772.jpg

     

    cincle-plongeur-legende-177.jpg

     

    Des traces sur le cliché ! Peut-être dûes à l'humidité extérieure. Je rappelle que ces reproductions sont en grand format sur des panneaux dans la cour du collège Jean Renoir à Montier-en-Der.

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Revenons aux photos des professionnels en s'attardant sur le graphisme de ce magnifique cliché.

    Jacques GILLON a su jouer sur les reflets. Le noir et blanc en alternance est sublime.

     

    avocette-elegante-1790.jpg

     

    legende-avocette-1791.jpg

     

    Regard sur l'église de Champaubert dans l'article d'aujourd'hui sur mon second blog en cliquant ci-dessous.

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Nouveau "coup de coeur" parmi les clichés de la LPO au collège Jean Renoir de Montier-en-Der.

     

    Quelques renseignements:

    Le Balbuzard pêcheur, rapace diurne, est un piscivore presque strict, puisque les poissons représentent 99 % de son régime alimentaire. Il repère ses proies lors de vols au-dessus de grands étangs ou de lacs, et souvent plane avant de plonger, d'une hauteur de 10 à 50 m, les pattes en avant pour capturer un poisson. Quand il reprend son essor, les poissons de grande taille sont placés tête en avant afin de réduire la résistance de l’air. Les serres sont des outils tellement efficaces pour maintenir les proies qu’il est arrivé que des balbuzards se noient parce qu’ils n’étaient pas capables de desserrer leur étreinte pour relâcher un poisson trop lourd. Les poissons capturés sont généralement des carpes, tanches, brochets, rotengles, brèmes, goujons, etc

    balbuzard-pecheur-1768.jpg

    Disparu de France au cours du XIXe siècle, le rapace avait trouvé un dernier refuge en Corse, où il ne subsistait que 3 couples en 1974. La forêt d'Orléans au Nord de la ville d'Orléans, dans le département du Loiret, accueille depuis les années 1980 la nidification du Balbuzard pêcheur, marquant le retour du rapace en France après des décennies de déclin.

    Les deux noyaux de populations sont désormais suivis par la mission Rapaces de la Ligue pour la protection des oiseaux. Le noyau en région Centre compte une vingtaine de couples reproducteurs et en moyenne 25 couples reproducteurs pour la population Corse. La population continentale commence très lentement à essayer de reconquérir certains secteurs. En 2005, un couple de balbuzards a réussi une première nidification en Île-de-France dans l'Essonne, soit à 85 km du noyau de la région Centre. Le couple, toujours présent en 2006, a déjà produit cinq jeunes à l'envol en deux saisons.

    (source WIKIPEDIA)

     

    legende-balbuzard-1769.jpg

     

    Vues sur le Lac du Der sur mon autre blog ci-dessous.

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Toujours au Festival 2012 à Montier-en-Der.

     

    Le Pluvier guignard (Charadrius morinellus) est une sorte de gravelot (Charadriinae) de 22 cm de long. Les principales régions où couve cette espèce se trouvent dans les toundras de l'Eurasie près du cercle polaire et au nord de celui-ci. Dans l'Europe du Sud et du Sud-Ouest ainsi que dans le domaine alpin subsistent quelques populations résiduelles. Entre mai et juin, le Pluvier guignard aménage un nid dans un creux à même le sol, où la femelle pond 3 œufs que le mâle couvera 18 à 24 jours. Les jeunes ne restent au nid qu'un seul jour.(source WIKIPEDIA)

     

    pluvier-guignard-1774.jpg

     

    legende-pluvier-1775.jpg

     

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Comme promis, voici mon premier "coup de coeur" parmi les clichés présentés par la LPO au Festival 2012 de Montier-en-Der.

     

    Posé au sol, dans son environnement naturel, cet oiseau est de toute beauté. On n'en voit pas souvent, et là, vraiment l'occasion de distinguer les différentes couleurs de son plumage.

    Admirez !

     

    becasseau-variable-1770.jpg

     

    La légende accompagnant le cliché.

    legende-becasseau-1771.jpg

     

    Demain, encore un oiseau ! Je ne m'en lasse pas.

    J'espère qu'il en est de même pour vous !

     

    Sur mon autre blog, en cliquant ci-dessous, des grues cendrées en plein vol sur un ciel de feu !

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Au collège Jean Renoir, la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) Champagne Ardenne ainsi que la LPO Ntionale exposaient en intérieur, mais surtout en extérieur sur de grands panneaux.

     

    Premier regard sur le plan expliquant les différentes expos dans la ville.

    plan-1787.jpg

    L'expo de la LPO s'intitulait "L'oiseau au coeur".

    oiseau-au-coeur-1784.jpg

    Deux clichés extérieurs pour une présentation globale. Regardez comme les photos sont en grand format !

    expo-oiseaux-1767.jpg

     

    expo-oiseaux-1789.jpg

     

    Ces jours-ci, je vous montrerai un "coup de coeur" par jour de ces différents oiseaux que l'on pouvait observer là.

    Moi qui aime tant les photographier, j'ai vraiment été sous le charme de la qualité des clichés et des espèces montrées.

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Ambiance au COSEC et sous le chapiteau. Des affiches annoncent l'évènement.

     

    affiches-montier-.jpg

    Dans une allée.

    allee-cosec-1664.jpg

    Evènement régional: France 3 se prépare à diffuser son reportage.

    france-3-1667.jpg

    On continue au fil des allées pour arriver sous le chapiteau. Beaucoup de stands de livres où l'on dédicace les ouvrages. En voici un pris au hasard.

    livres-1678.jpg

    L'espace animation "LE CHENE" a attiré beaucoup de monde et notamment pas mal de classes des écoles locales. Des questionnaires divers attendaient les élèves et des guides étaient là pour répondre aux questions.

    le-chene-1680.jpg

    Arrêt un peu plus long devant le stand du parc animalier de Sainte Croix en Moselle. Odile s'informe.

    odile-parc-animalier-1681.jpg

    Demain, regard sur la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) et les énormes clichés exposés au collège Jean Renoir.

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique