• Pour toi Maman !

    Maman, voilà déjà un an que tu es partie !
    Toi qui les aimais tant, je t’offre cette fleur et te garde dans mon cœur comme ma source de chaleur !
     

    DSC-8359-rec.jpg
    Le tremble est blanc
     
    Le temps irrévocable a fui. L’heure s’achève.
    Mais toi, quand tu reviens et traverses mon rêve,
    Tes bras sont plus frais que le jour qui se lève,
    Tes yeux sont plus clairs.
     
    A travers le passé ma mémoire t’embrasse.
    Te voici. Tu descends en courant la terrasse
    Odorante, et tes faibles pas s’embarrassent
    Parmi les fleurs.
     
    Par un après-midi de l’automne, au mirage
    De ce tremble inconstant que varient les nuages,
    Ah, verrai-je encore se farder ton visage
    D’ombre et de soleil ?
     
    Paul-Jean TOULET
    (1867-1920)
    « Levers de soleilVariations colorées »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :