• Toujours d'après les informations que j'ai notées lors de ma journée de formation à la bibliothèque de MORCOURT (02).

    LE LIVRE : 2ème partie
    Création, fabrication d’un album jeunesse
    A L’ ECOLE DES LOISIRS
    (d’après la présentation d’Emmanuelle CAUSSE, éditrice à L’ Ecole des Loisirs)
    DSC-1200-rec.jpg  
    Créé sous le nom de « L’ Edition des Ecoles », cette maison est connue actuellement sous l’appellation
     « L’ ECOLE DES LOISIRS ».
    Dans la chaîne du livre, les acteurs se succèdent ainsi : l’auteur, l’éditeur, le Directeur commercial, le Directeur de Collection, le Comité de lecture.
    DSC-1209-rec.jpg
     
    LE LIVRE PLAISIR
    Emmanuelle CAUSSE précise que, dès le départ, (c’était alors une entreprise familiale), la Maison a eu le soutien des enseignants. La dimension de PLAISIR était à faire rentrer à l’école par l’intermédiaire du livre.
     
    LE SECTEUR JEUNESSE
    Pour les membres de L’ Ecole des Loisirs, le livre doit être vivant comme un jouet. L’histoire doit être brève et avec des images. Pour les 3 à 6 ans, le but est que les illustrations puissent faire comprendre l’histoire sans qu’on la raconte avant.
     
    COMITE DE LECTURE

    DSC-1203-rec.jpg
    Il est composé de CREATEURS comme de grands DESSINATEURS et de grands CONTEURS.
    Les scénarios arrivent par la Poste ou sont amenés par les auteurs eux-mêmes.
    80 à 100 manuscrits arrivent par semaine. Pas plus de 1 ou 2 sont publiés par an. Ce sont surtout les créations maison qui sont publiées.

    DSC-1203-rec-1.jpg
    Le comité de lecture manipule les projets tout en gardant comme critère de priorité que l’idée de scénario est plus importante que le texte lui-même. Les textes sont travaillés à la fin.
    L’ Ecole des Loisirs a pour principe de répondre, dans une lettre de refus type, à tous les auteurs et renvoie les projets aux gens. Ainsi, ils peuvent se tourner vers une autre maison d’édition. Parfois, un coup de fil peut être donné à l’auteur pour expliquer le refus et donner des conseils.
     
    POLITIQUE EDITORIALE
    Quand un scénario ou un projet d’auteur ou de créateur (dessinateur, conteur) est retenu, l’illustrateur met son talent au service du texte. Le dessin doit être absolument lisible, c’est-à-dire en relation avec les écrits.
     
    Bon à savoir ; Au salon de Montreuil, il existe, depuis plusieurs années, un concours où on sélectionne des illustrateurs avec, à chaque fois, un thème précis comme « Le Petit Chaperon Rouge ». Les dessins des lauréats sont exposés.
     
    Le texte doit être accessible, très cohérent, fluide. Une bonne histoire avec des images doit avoir un héros qui affronte des dangers et est sauvé. Le lecteur s’identifie au héros. L’état, l’émotion du personnage sont primordiaux. Le héros ne doit pas se mettre « hors la loi » et être aimé.
     
    Cette grande exigence sur les textes fait que le travail peut durer plusieurs mois avant la satisfaction finale. Les mots, les phrases, les moindres détails des illustrations sont remis sur le tapis plusieurs fois pour aboutir à un consensus final.
     
    LE LIVRE LUI MEME
    En parallèle à ce travail, le Directeur artistique se penche sur :
    ·        Le choix du FORMAT
    Celui-ci doit s’adapter au graphisme envisagé : le format à la française plus haut que large, le format à l’italienne plus large que haut, le grand format, le coffret, le livre que l’on ouvre de bas en haut, …
    ·        Le choix du papier
    Son grammage, sa texture, sa couleur. Par exemple, dans le livre d’Anne HERBAUTS « Lundi », chez Casterman, dans la collection « Albums Duculot », le grammage diminue au fil des pages.
    ·        Le choix du TITRE
    ·        Le choix de la COUVERTURE
    On exploite de plus en plus les pages de garde (1ère et dernière pages) ainsi que la 4ème page au niveau des illustrations.

     
    Présentation d'une série de livres aux stagiaires
     
     
    Michel GAY : illustrateur
    Emmanuelle travaille beaucoup avec l’illustrateur Miche GAY ? Elle nous a, plus particulièrement, détaillé le livre 


    « CROPETITE » 
    sorti en 2006, qui fait suite à « CROMAGNON » sorti en 1999.

    Elle nous a montré gentiment toutes ses notes prises au fur et à mesure des ateliers du Comité de Lecture. 

    Fabrication de la poupée par CROPETITE

    Le travail a été gigantesque et a duré des mois ; l’illustrateur remettant souvent « à la poubelle » ce qu’il avait conçu la veille, tant au niveau des teintes, couleurs ou graphisme des illustrations ainsi qu’au niveau des textes puisque l’histoire n’a été inventé que par eux deux.

    CROPETITE pose sa poupée sur la grande pierre plate.
     
    Cette histoire débute ainsi :
    « Cette histoire se passe il y a dix mille ans. Les hommes avaient déjà découvert le feu, et beaucoup d’autres choses, mais toujours pas la poupée … ».



    Les femmes attisent le feu et font tomber la petite poupée méchamment.

     
    Comme CROPETITE est fière maintenant, elle est considérée comme une GRANDE maintenant ! 

    Ce livre nous a été prêté par la BDP de Soissons; il est maintenant dans le rayon "enfants" de notre bibliothèque de village. Nous allons(avec d'autres) l'utiliser lors de nos ateliers avec les élèves de la classe.
    Lors des permanences, il a déjà intéressé pas mal de petites filles. Dans notre Association "LIRE A BRUMETZ", notre politique est d'axer nos efforts sur le monde de l'enfance afin de les amener doucement vers la voie de futurs lecteurs.

    J'ai voulu vous faire partager ce que j'ai appris sur le monde de l'album dans le secteur "JEUNESSE" et j'espère vous avoir intéressés !!!!
     
    L’ ECOLE DES LOISIRS    11 rue de Sèvres    Paris 6ème
     
    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Suite à un atelier d’écriture et typographie chez Christine BRISSET-Le MAUVE,( mon article ICI), le 13 septembre dernier, afin de mieux connaître les questions liées à la fabrication d’un livre et à son processus éditorial, j’ai participé à la bibliothèque de MORCOURT (02) 

    image hébergée par photomaniak.com dans le Nord de l’Aisne, près de Saint Quentin (02), à une journée de formation intitulée 

    « LE LIVRE : DE L’IDEE A LA MISE EN VENTE »,

    le 15 novembre dernier ; 

    formation organisée par 
    la BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE DE PRET de Soissons (02).

    image hébergée par photomaniak.com
    Alors que le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil-sous-Bois (93) va fermer ses portes, c’est avec 
    DOROTHEE COPEL, bibliothécaire formatrice 
    à l’INSTITUT CHARLES PERRAULT
     
    et 
    EMMANUELLE CAUSSE, éditrice à l’ Ecole des Loisirs,
    que nous (une vingtaine de stagiaires) avons appris toutes les ficelles de l’édition d’un livre.

    image hébergée par photomaniak.com
     
    1ère partie : le processus éditorial d’après 
    Dorothée COPEL
     
    LE MONDE DE L’ EDITION

    C’est une véritable industrie qui tourne sur 2 milliards et demie d’euros avec un total de 10 000 salariés. Les années passant, on s’aperçoit qu’il y a une surproduction d’offres. En effet, actuellement, un livre se démode en 15 jours (incroyable, non !) ; ça coûte moins cher de faire une réimpression que de le diffuser en grand nombres d’exemplaires ! Les chiffres sont là pour le prouver :
    • En 1975, 1 livre était tiré à 14 500 exemplaires
    • En 1990, 1 tirage à 10 000 exemplaires
    • En 1996, 1 tirage à 8 900 exemplaires
    Les maisons d’édition se modernisent. Elles fusionnent et s’installent dans des locaux modernes. Il y a beaucoup moins d’entreprises familiales où le marketing est impossible. De plus la production est en grande partie saisonnière (en mars et en septembre) et se standardise de plus en plus. Les 12 plus grandes maisons d’éditions représentent 90% de la production. 
    Grande concentration pour les leaders, HACHETTE et EDITIS ; 
    suivent GALLIMARD, LE SEUIL, LA MARTINIERE, FLAMMARION et ALBIN MICHEL
    puis les plus petits comme MILAN, MINUIT, DU ROCHER.

    CIRCUIT INDUSTRIEL

    L’éditeur n’étant pas du tout sûr de vendre ses livres, c’est la loi du retour qui prime. Les libraires exposent leurs livres environ 15 jours, (cela m’a paru incroyable !) puis seuls ceux qui ne se vendent pas sont retournés au distributeur ou à l'éditeur et remboursés. Mais le libraire peut aussi décider de défendre un titre plus longtemps, ou au contaire d'enlever un titre qui ne lui plaît vraiment pas plus rapidement encore. Inversement, si un livre  marche, il le recommande à l'éditeur, même au-delà de 15 jours.

    Seules les grosses maisons d’édition peuvent lancer une collection grâce à une grosse promotion.
    L’éditeur doit bien connaître les autres maillons de la chaîne (fabriquer, distribuer, présenter) pour publier. Il a une obligation de résultat. Le fond de livres invendus est parfois remis dans le mouvement : les « poches » l’été, les beaux livres à l’approche de Noël, ou selon les évènements cinématographiques par exemples.

    CHOIX AU STADE EDITORIAL

    1. Soit l’envoi des écrits est spontané par l’auteur ; c’est ce qu’on appelle « L’ ENVOI PAR LA POSTE ». Il ne représente qu’1 % des écrits publiés et retenus par les éditeurs.
    2. 80% sont des « COMMANDES » qui s’appuient sur l’actualité comme l’élection présidentielle (Nicolas Sarkosy, Ségolène Royale, …), le rugby (coupe du monde), les modes (mangas, …), …
    « Sachez que les biographies des personnages âgés (donc susceptibles de décéder) sont déjà toutes prêtes à être éditer.

    CONTRAT ET REMUNERATIONS

    L’auteur et l’éditeur sont liés par un contrat : l’auteur de par sa propriété intellectuelle et l’éditeur qui se doit de diffuser et vendre le livre édité.
    L’auteur touche un minimum de 2% des ventes pouvant aller jusqu’à 4 ou 5% mais guère plus : somme qui est de plus, à partager avec l’illustrateur. En gros, l’argent autour du livre peut se schématiser ainsi :
    ·        2 à 10% de droits d’auteurs
    ·        38 à 42% pour les points de vente (libraires)
    ·        13% pour les diffuseurs et distributeurs
    ·        25 à 30 % pour l’éditeur (électricité, collaborateurs, promos, …)
     
    LES COLLABORATEURS

    • le préparateur de copie qui vérifie les dates, les incohérences, le balisage, la correction, les alinéas, les majuscules, la mise en page, …
    • le compositeur spécialisé dans les caractères, les corps d’imprimerie, le nombre de lignes par page, l’aspect visuel du texte, …
    • et encore, le correcteur, le graphiste, la maquettiste, le reproducteur d’images qui gère le droit d’images (comme les photos par exemple), …
    • on pourrait ajouter tous les spécialistes en techniques d’impression comme la quadrichromie, ...
    image hébergée par photomaniak.com

     

    BIEN AVANT LA SORTIE DU LIVRE

    • Savez-vous que le nombre de pages du livre doit être défini à l’avance pour la confection de la couverture !
    • Une autre chose importante à choisir, c’est la date de sortie du bouquin. Celui-ci doit être chez l’imprimeur à J-15 jours. Il faut compter une semaine de délai de fabrication pour du noir et blanc et 2 semaines pour un livre en couleurs, avant de passer aux « bons à tirer » appelés « épreuves ».
     
    ENTREPÔTS

    Dans des immenses entrepôts, le stockage des livres est robotisé pour accéder aux longs étalages ainsi que pour la mise en conditionnement ( cartons, caisses, …), avant d’aller livrer chez les libraires et pour le stockage lors du retour des invendus.
     
    A LA SORTIE DU LIVRE

    • La critique littéraire, le « bouche à oreille », les journalistes sont mis à contribution.
    • Les diffuseurs (les représentants) partent en déplacements au nom de l’éditeur.
    • Les « soldeurs » arrivent en dernier pour prolonger les ventes. Ils achètent les livres au poids (et oui !) puis les brade (mairies, écoles, …).
    image hébergée par photomaniak.com
     
    La deuxième partie intitulée 
    « CREATION ET FABRICATION » 
    d’un album pour la jeunesse selon les procédés mis en place par 
    L’ ECOLE DES LOISIRS 
    qui nous ont été expliqués par 
    EMMANUELLE CAUSSE, 

    sera mise sur mon blog demain ou après-demain selon mes disponibilités.

    Alors, si ce documentaire vous a plu, je vous dis « A BIENTÔT » pour la suite !

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • DSC-0722-modifi---1.jpg

    En couple,

    DSC-0723-modifi---1.jpg
    puis l'envol de l'un d'eux.

    DSC-0724-modifi---1.jpg

    Pas loin, juste pour regarder du bord du muret.

    DSC-0725-modifi---1.jpg

    "Voilà, je reviens ! 
    Ne t'accroupis pas comme ça pour bouder !"

    "Imite, assimile et ensuite innove !"
    (Clark TERRY)


    Partager via Gmail

    24 commentaires

  • Quelles merveilles que ces anciens chevaux de bois !


    image hébergée par photomaniak.com

    Des carroussels féériques ! 


    image hébergée par photomaniak.com

    Lucas, mon petit fils (4 ans) aime y monter mais il faut que sa maman soit à côté de lui.
    A l'approche de Noël, le carroussel de la place d'Erlon à Reims est plein à craquer. 
    Il faut dire que les chalets du marché de Noël sont juste à proximité.

    Celui-ci (à Saint Raphël) était vide car c'était un jour d'école. 

     

    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer." 
    (proverbe arabe)

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Souvent les marchés de Noël sont la vitrine 
    de nombreux créateurs anonymes. 

    Là, 
    je m'attarde sur un artisanat 
    qui se développe de plus en plus, a savoir la 
    création de bijoux.

    Intitulée "L'Ile aux Roses", 
    cette boutique offre aux regards des Dames et à ceux de leurs compagnons, des roses naturelles, lyophilisées et recouvertes de résine translucide de type dentaire.

    DSC-1517-rec.jpg
    L'artisan en pleine démonstration d'un superbe collier pendentif. 

    DSC-1518-rec.jpg

    Quelques exemplaires pris de plus près. 

    Je n'ai pû résister à la tentation et j'ai choisi un collier de perles avec une fleur bordeaux; celui qui est en haut du présentoir noir à trois colliers.

    DSC-1519-rec-1.jpg

    Quelques explications sur le travail que cela représente.

    DSC-1519-rec.jpg

    L'explication générale

    DSC-1537-rec.jpg


    Voilà l'objet de ma convoitise que j'ai fini par acheter 25 euros (ce qui n'est pas un prix exorbitant, je trouve).
    (la photo est un peu trouble; toutes mes excuses !) 

    Voici les références de son site internet si vous voulez voir de plus près ses oeuvres !
    http://www.rose-bijoux.fr


    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    17 commentaires
  • J'étais dans la salle à manger et, en regardant par la fenêtre,  je l'ai surpris assis dans notre terrain.

    DSC-1247-rec.jpg

    Il était à l'écoute,

    DSC-1248-rec.jpg

    d'un petit bruit, par là.

    DSC-1249-rec.jpg

    Il a préféré s'éloigner, 

    DSC-1250-rec.jpg

    plus loin,

    DSC-1251-copie.jpg

    et à toute vitesse.

    Les deux dernières photos sont floues car prises derrière les rideaux. 
    Quand je l'ai vu assis, je suis vite partie chercher mon réflex et dès qu'il s'est levé, ça s'est passé très vite et je n'ai pas eu le temps de soulever le voilage.

    "L'idée du calme est dans un chat."
    (Jules RENARD)

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • Reims et son village de Noël
     
    Peut-être pas encore aussi connu que celui de Strasbourg, mais le village de Noël de Reims commence à gagner ses lettres de noblesse. 

    DSC-1407-rec.jpg
    C’est pendant un mois, du 23 novembre au 27 décembre, que Reims va accueillir des centaines et des centaines de visiteurs sur la place d’Erlon, la rue Condorcet et la rue Théodore Dubois.

    DSC-1477-rec.jpg
    L’association  des commerçants « Les Vitrines de Reims » propose une multitude d’articles gastronomiques, artisanaux ou festifs. De quoi réussir les fêtes de fin d’année : préparation des menus, décorations intérieures et toutes sortes de cadeaux à déposer au pied du sapin. 

    DSC-1397-rec.jpg
    Tous les jours de 10h30 à 19h30 sauf le lundi de 14h à 19h30, les 125 chalets ouvrent boutique. 

    DSC-1423-rec.jpg
    Les célèbres petites poupées russes

    DSC-1439-rec.jpg
    L'ambre, mon péché mignon en matière de bijoux !

    DSC-1453-rec.jpg

    Toute la renommée de la Maison FOSSIER à Reims connue pour 
    ses biscuits roses

    DSC-1456-rec.jpg
    Les poteries de la créatrice Bernadette JEANCLAUDE de 
    WARMERIVILLE (51)

    DSC-1418-rec.jpg
    L'incontournable "vin chaud" !

    DSC-1420-rec.jpg
    C'était un délice et il m'a bien réchaufféee.

    DSC-1414-rec-modifi---1.jpg
    C'est cette "VICTOIRE" en bronze doré placée au-dessus de la fontaine SUBE sur la place d'Erlon qu'IRIS a eu du mal à prendre correctement en photo.

    Sur son site, pétillant de vie, parmi ses voyages, IRIS en a parlé comme "l'ANGE AU MYSTERE".
    .........www.aux-pays-des-fleurs.com/.......

    DSC-1459-rec.jpg
    Les "MOTES", une création tout-à-fait originale !


    Les 1er, 8, 15 et 22 décembre, des Nocturnes jusqu’à 21h. 

    DSC-1416-rec-modifi---1.jpg
    Un "petit clin d'oeil" à AGATHE qui raconte si merveilleusement son parcours sur "LA ROUTE DE LA SOIE";
    allez consulter les carnets de voyages de cette passionnée de Chine !

    .....................www.agathejolybois.net/....................

    Des animations permanentes distraient le public : le Père Noël dans son chalet et sa boîte aux lettres, marionnettes, maquillages, 


    clown confectionnant des ballons,

    DSC-1478-rec.jpg
    aux formes spectaculaires.

    DSC-1440-rec.jpg
    La célèbre fabrique de santons "ESCOFFIER3 était présente.

    DSC-1440-rec-1.jpg
    DSC-1440-rec-2.jpg

    DSC-1440-rec-3.jpg



    DSC-1447-rec.jpg
    Les "SANTONS DE PROVENCE", c'est tout l'univers de SANTOUNETTE. Elle raconte avec amour et passion leur histoire et celle des crèches.
    En cette période de fêtes, allez consulter son site !
    ......................santons-et-creches-de-provence.over-blog.fr/................

    DSC-1475-rec.jpg
    groupes musicaux, …

    DSC-1488-rec.jpg

    Le "petit train-promenade" sillonne les rues de centre ville. 

    Ce "VILLAGE DE NOËL" a vraiment aussi de quoi satisfaire les petits car le Père Noël est présent dans son chalet pour les accueillir et recevoir les lettres avec les listes de cadeaux !
    Il est arrivé le vendredi 23 novembre à 17h en calèche tirée par des chevaux suivi de sa grande parade musicale.

    Que de fééries !!!!

     
    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    20 commentaires