• Comme je vous l'avais annoncé hier, je tenais à mettre en valeur ces excellents acteurs en vous livrant quelques gros plans de leurs gestuels dans le feu de l'action.
    Je rappelle les noms des actrices présentées: Anne de Rocquigny, Agnès renaud, Sophie Torresi et Virginie Deville.
    Site de la Compagnie de l'Arcade:  CLIQUER ICI




    Un petit rappel: les photos sont cliquables pour les voir en plus grand et pouvoir les enregistrer sur votre ordi.
    Encore un grand bravo à vous !
    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Toute première édition de ce Festival coproduit par la Compagnie de l'Arcade et la ville de La Ferté-Milon  (mon canton) dans le Sud de l'Aisne avec le soutien de l'EPCC « Spectacle vivant en Picardie ». Cette Compagnie, créée en 1993 est implantée en Picardie depuis 2001 et reçoit le soutien de la DRAC et du Conseil Régional de Picardie, du Conseil Général de l'Aisne et du Rectorat d'Amiens.

     

    Michèle Fuselier, Conseillère Régionale de Picardie, lors du pot d'inauguration dans le domaine de l'Île aux Peintres (Ecole de peinture), s'est réjouie de cette première édition sur ce territoire Sud Axonais, grande terre d'écrivains (Jean Racine, Jean de  La Fontaine, Paul Claudel, Alexandre Dumas). Elle a souhaité longue vie à ce bébé afin qu'il amène la tragédie vers un public de plus en plus large.

     

    Marc Sausset,  conseiller municipal en charge de la culture, initiateur de cette manifestation,  projette un partenariat plus important l'an prochain. C'est un pari qu'il veut prendre avec la ville, les habitants et le département.

    Allant dans la même direction, la comédienne Agnès Renaud souhaiterait que ce festival ait lieu plutôt en septembre tous les ans, période moins chargée que fin juin et l'étendre sur trois jours. Il pourrait ainsi avoir une tournure plus festive et plus conviviale et toucher un plus large public. Pour clore cette prise de parole, et avant de prier les invités à prendre le pot de l'amitié,  elle a adressé un grand merci aux commerçants pour leur accueil ainsi qu'au personnel technique de la Mairie pour leur aide.

     

    Au cours de ces deux jours, les spectateurs ont été conviés à un voyage au cœur de la tragédie antique, classique et contemporaine. Au programme, des 27 et 28 juin 2009, déambulation « Par mots et par Vaux »  du château Louis d'Orléans jusque dans les ruelles moyenâgeuses de la ville, film « Gladiator » dans la salle de cinéma, visite guidée du Musée Racine, concert classique en quatuor « Les sept dernières paroles du Christ en croix » à l'église Notre-Dame, lectures « Tragiques d'hier et d'aujourd'hui » sur les bords du canal de l'Ourcq et spectacle sur le parvis du château « reines perdues » et aussi un stage de pratique théâtrale. Découvrir les textes de notre célèbre tragédien tout en profitant du riche patrimoine de Milon est une belle manière d'animer la bourgade !

     

    Ayant sur mon agenda un programme chargé de manifestations auxquelles je voulais assister au cours de ces quatre jours de fin juin, je n'ai pu être présente à toute la programmation de ce festival.

    En première partie, je vais vous « emmener », « Par Mots et par Vaux » suivre les pas d'Agnès Renaud (metteur en scène) qui sera notre guide. Partant du château, arrêt à des points stratégiques à l'écoute de poèmes ou correspondances diverses de Jean Racine ainsi que des textes de Paul Fort sur Milon.

     

    Nous voilà face au château du Duc d'Orléans datant du XIVè siècle.

     

    Puis, passage par la porte de Bourneville et cheminement sur les pavés dans les ruelles pentues en direction de l'église Notre-Dame. Regardez bien ! Au centre de la photo, Agnès et ses chevaliers servants ! L'un lui tient une ombrelle et l'autre le bras de peur de glisser et de casser ses talons !!! Sa gentillesse et son humour nous ont accompagnés tout au long de la déambulation.

     

    Petit arrêt pour la lecture d'une lettre de Racine à sa sœur.

     




    En passant devant le porche de l'église, Petit Jean se plaint de son sort.

     

    Puis une halte est faite au pied de la statue de Jean Racine enfant. Les acteurs se mettent dans la peau des habitants de l'époque qui ont beaucoup polémiqué autour de cette statue.

     

    Descente vers la MJC, maison familiale de Jean Racine où une comédienne joue le rôle de Marie Rivière, la sœur de Racine, à la fenêtre tandis qu'une servante en plein travail s'affaire  sur une autre fenêtre.

     

    Un autre détour pour se diriger vers une autre maison attribuée à la famille de Racine pour  la visite du Musée que je vous montrerai une autre fois.

     

     En deuxième partie de mon article, pour clore ce festival, voici le spectacle « Reines perdues » mis en scène par Vincent Dussart et composé d'extraits d'Iphigénie, Mithridate, Andromaque, Britannicus et Phèdre de Jean Racine. Les héroïnes de racine sur le thème de l'exil.

     

    Installés face au château, les actrices, Virginie Deville, Agnès Renaud, Anne de Rocquigny et Sophie Torresi, devant un large public, ont interprété magistralement les grandes héroïnes raciniennes sur le thème de l'exil. Déroulement en trois temps : dépendance (Iphigénie, Agrippine, Andromaque), abandon (Phèdre, Monime) et trahison (Phèdre, Hermione).

     

    Quelques séquences en plans plus ou moins larges.

     

    Personnellement je dirais un grand merci à Mathilde Buisson chargée des relations publiques, pour son formidable accueil, me laissant tout loisir de prendre des photos et de publier un article de cet évènement sur mon blog !

     

    Que dire des actrices, Agnès Renaud, Virginie Deville, Anne de Rocquigny, Sophie, Torresi et de l'acteur Vincent Dussart !!! Qu'ils ont été extraordinaires de réalisme, qu'ils ont su me faire vibrer au plus profond de moi. J'ai passé des moments super extras loin de la routine de la vie quotidienne ! Encore un grand merci à eux ! Le public d'ailleurs ne s'y est pas trompé ; la chaleur des applaudissements faisaient office de belle récompense !

     

    Aux Milonais et aux gens du canton à s'approprier ce spectacle ! Car, comme l'a dit Vincent Dussart, « il peut être un levier pour le développement touristique du territoire ».  

     Site de la Compagnie de l'Arcade: cliquer ICI

    Un petit rappel: les photos sont cliquables pour les voir en plus grand et pouvoir les enregistrer sur votre ordi.

    Si vous voulez bien me suivre, demain, je vous propose des GROS PLANS des actrices en pleine représentation !!!! Ce sera une série remarquable !

     

                                                                                                                                               

                                              
    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Revenons sur cette magnifique pièce de théâtre "Talisman, La Légende des Trois Pèlerins" pour mettre en valeur les comédiens professionnels et bénévoles.
    Quelques gros plans dans le feu de l'action.








    L'an dernier, c'était "Rome, l'Empereur assassiné".   CLIC ICI pour voir l'article que j'avais écrit.

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • Trois jours de grand spectacle avec nocturne et feu d'artifice le 1er juin, en cette Pentecôte 2009 sur la place du petit village de Saint Eugène (canton de Condé-en-Brie) dans le Sud de l'Aisne.

    L'ACPV (Association Culturelle pour le Passé de nos Villages) et ses professionnels ainsi que  80 bénévoles du village même ont captivé les spectateurs avec leur pièce intitulée « TALISMAN, la Légende des 3 Pélerins » où fée, sorcière, gobelins, ogre et autres personnages féeriques évoluaient dans un monde magique.

     

    Le Président Daniel Dury a bien sûr remercié Eric Rondoux le créateur de ce spectacle ainsi que Vanessa de Guilem la chorégraphe. Il a fallu travaillé pendant des mois pour préparer ce spectacle gratuit et réaliser les décors et costumes. Heureusement une aide financière a été apportée par la Communauté de Communes ainsi que par la région sous l'égide de PICARDIE EN FÊTE. Notons aussi la participation du groupe de chanteuses ensorcelantes « 4L » ainsi que les charmantes danseuses de "Danse'Art".

     

    Entrons dans le vif du sujet. C'est jour de marché  et les villageois vendent leurs produits tout en bavardant. Tout-à-coup une troupe de comédiens déambulent et un conteur nous plonge dans l'atmosphère de la pièce.


    Il y a bien longtemps au pied d'un petit village appelé Montberchy, coulait une source enchantée. Son eau était sensée guérir de beaucoup de maux. Une vraie richesse pour le village donnée par la fée Catiwenaëlle car en plein hiver, elle avait failli mourir de noyade et de froid sans la bienveillance d'un bûcheron du village qui l'avait réchauffée près de son âtre.

     

    Or la méchante sorcière Krabosse, exaspérée par cette concurrence, répandit dans l'eau, une concoction de sa fabrication qui transformèrent tous les gens du village en animaux.

     

    Seuls les deux enfants du bûcheron (et de la fée en cette nuit auprès de la cheminée) réussirent à s'enfuir et à retrouver leur mère la fée en pleine forêt afin que celle-ci les aide à combattre la méchante sorcière.

     

    Le combat fut terrible entre la sorcière, ses deux gobelins Plick et Plock et la fée.  Dans la lutte, la fée perdit la parole et juste avant de retourner dans la forêt, elle donna aux deux enfants un talisman qui les protègerait de la sorcière.

     

    Mais l'ogre Bontanpi reçut l'ordre par Krabosse d'aller les retrouver dans la forêt et de les lui ramener. La chose fut faite, mais au moment où la sorcière allait récupérer le talisman, l'ogre se ravisa et défendit Alicia et Paul. Bagarre générale ! Krabosse a le dessus sur Bontanpi.

     

    Heureusement, c'est à ce moment-là que le vieillard se transforme en magicien. Madjik l'Enchanteur, délivre la fée qui se met à jouer du violon de contentement. L'Enchanteur brandit deux fioles contenant de l'eau de la source. Il en asperge la sorcière et les gobelins qui s'affaissent inanimés. Les villageois retrouvent leur apparence normale.

     

    Inertes, Krabosse, Plick et Plock sont emprisonnés à l'intérieur de grosses pierres. On eut dit trois voyageurs dans leurs pèlerines figés pour l'éternité. Cette clairière des trois pierres dressées fut appelée les Trois Pèlerins.

     

    A cet endroit considéré comme sacré, les villageois décidèrent de bâtir un nouveau village qui prit le nom de Saint Eugène. Ce fut la liesse générale ; on traversa le pont pour aller danser en rond tous ensemble. La fée et l'ogre s'embrassent si bien que cette dernière retrouve la parole. Le baiser a rompu le mauvais sort. Tout est bien qui finit bien !! Sur la musique de « La Salsa du Démon », la fête commence avec le curé, Madame le Maire , l'institutrice, les enfants et tous les habitants.

    Coup de chapeau au plus jeune des figurants âgé de deux ans ainsi qu'à la doyenne âgée de 74 ans.

     

    Depuis ce jour, les habitants évitaient la clairière de peur que la sorcière et ses gobelins ne reviennent exercer leur vengeance. Pourtant on y trouvait les meilleurs cèpes de toute la région.

     

    Les siècles passant, fée, sorcière et gobelins rentrèrent dans la légende qu'on raconte aux enfants.

     

    Et ci-dessous, un morceau de la chanson bon enfant de l'ogre :

    « Bonjour les enfants

    Je suis Bontanpi

    Je n'suis pas méchant

    Je n'aime que les champi.

     

    Dans toute la contrée

    Dans le moindre taillis

    Je suis renommé

    Pour ma bonhommie, ....

     

    Voici le site de l'ACPV:   http://acpv2009.bloguez.com/  pour y voir d'autres photos.

    Auprès d'un nombreux public fort enthousiaste, j'ai passé un après-midi de rêve au Pays des fées digne d'un « Rendez-vous chez Kri », l'esprit imprégné de ce conte comme aurait bien pu nous le conter notre célèbre QUICHOTTINE au sein de sa bibliothèque.

    Pas facile de choisir parmi mes innombrables clichés et de mettre en images les différentes étapes de cette pièce. A vous de bien détailler les photos pour mieux vous référer au déroulement de l'histoire.

    J'espère que vous avez aimé ce grand intermède théâtral ! Sinon, « Bon, tant pis ! » comme dirait l'Ogre !

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Ma fille Sophie étant de repos en ce lundi 27 avril dernier, nous voilà en balade sur le site d'AXO-PLAGE à Monampteuil au Parc de l'Ailette tout près de LAON (02). Lucas et Océane vont pouvoir profiter de l'immense aire de jeux (40 ha) en gazonnée qui jouxte le lac.

    Je vous ai déjà parlé de ce site Axonais que nous avions découvert juste après son ouverture pendant les vacances de février 2008 (CLIC ICI). Nous y étions d'ailleurs retourné aux beaux jours (le 24 juillet CLIC ICI) et avions profité de la plage (300m de long) noire de monde et de son beau sable fin.

     

    Là, de suite, on remarque que les plantations d'arbres ont grandi et que la verdure est beaucoup plus présente qu'à l'époque. Au loin, le fameux toboggan avec descente dans des tuyaux.

     

    Premiers essais sur un plancher à bascule ; Océane n'est pas très rassurée. Puis, pourquoi ne pas essayer des sauts sur plots en caoutchouc !

     

    Des bancs sont à disposition près des jeux et les familles, avec, bien souvent les papis et les mamies qui surveillent, étaient nombreuses. Il faut dire que c'était la période des vacances pour notre zone.

     

    Direction la passerelle de bois

     

    pour des vues d'ensemble que je vous montre au passage.

     

    Au bout des planches, ..., la plage ! Lucas est déjà au bord de l'eau tandis qu'Océane attend que maman lui enlève les collants. Malgré la température encore assez fraîche, il y a de la bronzette sur le sable !!!

     

    Après avoir chacun mangé une glace, direction passerelle et d'autres jeux pour Sophie et les enfants tant que je monte sur l'observatoire

    pour jeter un œil d'ensemble sur le lac et le parc en général.



    ATTENTION, POUR LES GENS DE LA REGION !

    POUR AVOIR UNE VUE D'ENSEMBLE DU LAC, J'AI REALISE UN TRUCAGE DE PREMIER PLAN ! LES PLANTATIONS NE SONT PAS EXACTEMENT AINSI.

     

    Quelques jeux divers

     

    Petit puzzle rétrospectif pour terminer ce bon moment de détente dans un parc de plus en plus prisé dans la région !



    Et vous avez vu notre beau ciel bleu de Picardie !!!

     
    Mon autre blog  "ANGLE DE VUE" en cliquant sur son nom.


    Partager via Gmail

    21 commentaires
  • "Empreintes", THEME DE LA SEMAINE chez DANA.

    Parfois au sol, comme ces traces de pneus de tracteur,

    ou de pas d'animaux, 

    même de pensées à un être cher sur cette neige.

    Parfois, simplement l'ombre du photographe portée sur un champ.

    Traces sur l'eau à grands coups d'ailes.

    Peinture qui s'écaille sous forme de joli écureuil (fertile mon imagination!).

    Et même empreintes de décorations colorées sur un visage lors d'un Carnaval.

    Un petit échantillon d'emprteintes visuelles ! Quoi de plus normal pour la photographe amateur que je suis !!

    Demain, balade dans un joli coin de mon département, un site de plus en plus prisé d'ailleurs !
    Bises à tous et bonne fin de journée !
    Partager via Gmail

    16 commentaires
  • A Dormans, le 21 mai, jour de l'Ascension, dans le parc du château, grande brocante


    ainsi que devant la façade principale et à l'arrière de la bâtisse.


    Un choix varié comme du mobilier et des sculptures en bronze.


    De la vaisselle chic à même le sol.


    Des couverts tordus ou aplatis comme décorations telles ces mains agrémentées de jolies pierres.


    Des poupées de chiffon dont cette mamie à lunettes, cabas à la main.


    Chaise de bébé, voiture de course, petite brouette, des jouets et ustensiles de l'ancien temps.


    En région Champagne, quoi de plus évident que des capsules.


    Insolites et hétéroclites, certaines propositions de vente, telles cette toile de tente montée, cette peau de fouine ou ces pommes de couleurs criardes.


    Confiseries, confitures et restauration sur place organisée par le Comité des Fêtes.


    De quoi y passer toute la journée !
    Ce petit toutou a bien raison de reposer ses pattes ! Un petit caddie juste à sa mesure !!!

    Passez un bon lundi de Pentecôte!


    Partager via Gmail

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique