• Là encore, j'ai passé un long moment auprès des fontaines non loin de l'Obélisque de la Concorde. Des sirènes plus belles les unes que les autres.

    C'est à SIRATUS que je les offre, notre Capitaine au sein de la Galère !

    Mais c'est aussi pour faire plaisir à MUAD avec son MUSEE A CIEL OUVERT.

    null
    null
    null

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • Quelques clichés sur les façades du Palais de Chaillot.
    Un petit clin d'oeil au Musée à Ciel Ouvert de Muad ICI.





    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • Continuons notre visite intérieure et cette fois-ci avec les statues qui se trouvent le long de la rue St Jacques.

    Des précisions ont été apportées. Je laisse cet article encore une journée.
     

    J'avais pensé que la statue ci-dessous était celle de Sainte Geneviève mais j'en étais pas vraiment certaine certaine.

    Heureusement, voilà que mon amie QUICHOTTINE, notre célèbre bibliothécaire, vient d'apporter des précisions. Je note ses propositions en "orange". Merci à toi Quichottine !
    Ci-dessous, ce serait Sainte Marie-Madeleine; quoi de plus naturel dans cette église, me direz-vous!
     

     

    On la représente souvent ainsi avec ses cheveux lâchés.



    Ci-dessous avec sa bêche, c'est Saint Fiacre.
    Merci à Santounette qui a permis de mettre un nom sur cette statue !


    Bien sûr ici, c'est Saint Joseph avec Jésus dans ses bras, et une fleur de lys à sa main. 


    Là, Sainte Anne, mère de la Vierge Marie, en train d'apprendre à lire à sa fille.


    Au passage, la chaire.

     

    Je termine par la statue de Notre-Dame-de-la-Pitié.

     

    Désolée de n'avoir pu vous donner plus de renseignements et ce n'est pas faute d'avoir cherché. Peut-être que certains d'entre vous sauront les identifier. Je complèterai mon billet d'après vos propositions.

     

    J'ai encore beaucoup de photos de Vendôme, je vous les montrerai d'ici peu.

    Ces jours prochains, pour diversifier un peu, je vais axer mes articles sur des photos diverses prises ça et là au gré de mes découvertes.
    Si la curiosité vous inspire, à vous de me suivre !
    Un peu de suspense !!!

    Partager via Gmail

    46 commentaires
  • A l'intérieur de la cathédrale de Reims, j'ai photographié le dessus du portail d'entrée.image hébergée par photomaniak.com

     

    On y voit de chaque côté plusieurs sculptures de personnages différents de parimage hébergée par photomaniak.com

     

    et d'autre de la statue de Saint Denis qui tient sa tête dans ses mains.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Saint Denis est un personnage important dans l'histoire parisienne puisqu'il amena le christianisme dans la capitale

    Lorsque Denis arriva à Paris, il y eut de nombreuses conversions au christianisme au point que les prêtres des autres religions s'en inquiétèrent

    Refusant de se soumettre à l'autorité de l'empereur Domitien, et les tortures n'y faisant rien, on ordonne son exécution au sommet de la Butte Montmartre. En fait les légionnaires n'attendront pas d'arriver au sommet mais décapiteront Denis à mi-chemin de la pente.

    La version habituelle de la légende est celle qui figure dans la Vie des Saints de Jacques de Voragine (XIIIè siècle). Une fois décapité, saint Denis se relève, ramasse sa tête et continue à grimper la butte guidé par un ange.
    image hébergée par photomaniak.com
    Il fait une pause pour laver sa tête à une source puis poursuit sa route jusqu'à l'actuelle ville de Saint-Denis (6 km quand même) où il tombe finalement aux pieds de la veuve Catulla. Celle-ci le fait enterrer et du blé pousse immédiatement sur sa tombe. Sainte Geneviève y fera édifier une basilique au Vè. La basilique Saint-Denis (le bâtiment actuel date du XIIè siècle, mais a été agrandi aux XIVè et XVIè, mutilé pendant la Révolution et restauré par Viollet-le-Duc au XIXè) est toujours là et est ouverte à la visite. De nombreux rois de France y ont été inhumés (mais les corps ont été enlevés pendant la Révolution).

     

    Je vous convie à d'autres découvertes ces prochains jours. Mes yeux sont toujours à l'affût et, avec la nature qui m'entoure, j'ai le choix.

    Je vous souhaite à tous
    une bonne semaine !
    Gros bisous !

    Partager via Gmail

    28 commentaires
  • Aujourd'hui, dernier article sur le « Vieux Crépy ».

    L'ancien Hôtel du Lion est une maison à pignon sur rue qui date de la fin du XIVè siècle. Il a longtemps appartenu aux membres de la famille des RANGUEUILS qui, de 1500 à 1679, se succédèrent dans la charge de « Lieutenant Général du Valois ». Cette maison doit sans doute son nom à la famille de LYON dont on trouve la trace à Crépy en 1426.

    Le pignon à redents est d'une facture plus récente, qui rappelle le style flamand. On peut voir quelques traces d'arcades ogivales au premier étage.

    image hébergée par photomaniak.com 

     

    La porte d'entrée a des ferrures du XVIè siècle.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Au hasard d'une rue, une sainte Vierge dans une petite niche creusée dans la façade.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Sur le pignon d'une maison, une Vierge à l'Enfant fort colorée attire les regards.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    image hébergée par photomaniak.com
    Au 13 rue Cardin, un Hôtel particulier, splendide demeure construite en 1649 devint en 1845 la propriété de religieuses de Saint Joseph de Cluny qui y installèrent une maison d'éducation pour jeunes filles qui ferma en 1856.

    Le portail d'entrée date du XVIè siècle et porte aux extrémités les monogrammes de DIANE DE POITIERS et MARGUERITE DE VALOIS.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    D'autres articles d'un style différent vont agrémenter le week-end.

    Je vous souhaite un bon vendredi !

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Nous sommes à nouveau dans la belle ville de Crépy-en-Valois.

    Toujours sur la place Gambetta , on peut remarquer la « Maison des quatre saisons ».

    image hébergée par photomaniak.com

     

    C'est une maison de XVIIIè siècle couronnée d'un fronton triangulaire avec au centre un écu portant des initiales et entouré de palmes.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Le rez-de-chaussée est agrémenté de décors. Ce sont des mascarons représentant les quatre saisons. Je les ai pris en photos de gauche à droite : automne, printemps, été, hiver.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Plus loin, dans la rue Jeanne d'Arc, l'ancienne « Pharmacie Centrale du Valois » est richement décorée de petites sculptures.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    A la fois au-dessus de la vitrine et sur les côtés.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    Même au-dessus des fenêtres.

    image hébergée par photomaniak.com

     

    image hébergée par photomaniak.com
    Dernier article sur le Vieux Crépy demain si ça vous dit de me suivre encore. L'Hôtel du Lion et architectures de rues.

    Bonne journée à Vous !

    Partager via Gmail

    31 commentaires
  • Toutes en Aveyron. Les deux premières à St Geniez d'Olt, la troisième à Ste Eulalie d'Olt puis à Millau.

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     image hébergée par photomaniak.com

     

     

     

     

     

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.  Merci pour le vote !
    Partager via Gmail

    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique