• Petit coucou à MUAD que vous pouvez retrouver dans son "MUSEE A CIEL OUVERT" !

    Le « Pouce » de César Baldaccini (1921-1998), plus connu sous le nom de César, est présenté  dans le quartier de Paris La Défense. C'est une sculpture de bronze de 12m de haut.

     

    Elle fut réalisée en 1965 pour une exposition à la Galerie Claude Bernard sur le thème de la main. Le propre pouce de César fut agrandi au pantographe (instrument qui reproduit des dessins en les agrandissant) et le moulage s'est fait en résine synthétique. Plusieurs fontes métalliques suivirent. On peut maintenant voir son œuvre copiée et montrée dans différents endroits du monde comme dans le hall d'entrée d'Acropolis du Palais des Congrès de Nice.

     

    César est célèbre pour l'utilisation de matériaux de récupération. C'est avec le fer ou plutôt la ferraille (genre tubes, boulons, vis) qu'il va souder et créer de nombreuses sculptures. Il réalisera plusieurs compressions de voitures qu'il réduira à l'état de galette tout en s'essayant aussi avec du papier, du tissu ou même des bijoux en or ! Et oui, ceux-ci seront compressés en cubes et portés en pendentifs.

     

    Homme à la fois simple et complexe, au franc-parler méridional, il cultive son image d'éternel artisan, de soudeur, et surtout de grand créateur.


    Il partagea les dix dernières années de sa vie avec Stéphanie Busuttil, qui gère aujourd'hui son oeuvre et est détentrice de son droit moral.


    Les œuvres de César sont collectionnées par les musées (Centre Pompidou, Tate Gallery, MOMA etc... et les particuliers du monde entier.

     Dans sa simplicité, il avouera :

    « Je n'ai pas d'imagination. Elle ne me vient qu'avec le toucher et les yeux. Sans ces deux éléments, le cerveau ne fonctionne pas. » (César)

     

    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • La chaire est à l'origine le siège d'un évêque dans son église.

    Architecturalement, une Eglise est une grande salle qui peut recevoir un public nombreux, massé dans la nef (la partie longue de l'église). La chaire est un point d'où on peut s'adresser à ce public, à une époque où le micro n'existait pas. Elle se trouve généralement au milieu de la nef, le long d'un mur ou d'un pilier, pour que le prédicateur puisse être entendu par le plus de monde possible.

    Traditionnellement, elle est « du côté de l'évangile » (donc à gauche pour l'observateur, côté nord si l'église est orientée) dans les églises normales. En revanche, dans les cathédrales, sa position normale est à l'opposé du trône pontifical, donc à droite (sud de la nef). Dans les églises à jubé, celui-ci tenait primitivement le rôle de la chaire, donc celles qui s'y trouvent ont été rajoutées par la suite.

     

    « Il faut prêcher sur la vie, non sur la mort; répandre l'espoir et non la crainte; et cultiver en commun la joie, vrai trésor humain. C'est le grand secret des sages et ce sera la lumière de demain ».

    Alain     Extrait des « Propos sur le bonheur »







    Allez voir "LE MUSEE A CIEL OUVERT" de MUAD DIB: là aussi,vous serez gâté si vous aimez les sculptures.

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • DSC-9619-rec.jpg
    La Vierge à l'enfant
    DSC-9620-rec.jpg
    Sur la place de la Castre en haut de Cannes.

    En ce 11 novembre, ce sera ma pensée du jour en souvenir de tous les soldats disparus lors de la Grande Guerre 1914-1918)

    "Faut-il attendre d'être vaincu pour changer ?"
    (Proverbe dogon)

     

    www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

    Partager via Gmail

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique