• Encore toute une série de clichés sur la capitale prise en gros plans. N'étant qu'une provinciale, je ne connais pas tous ces endroits ou monuments. Je suppose que vous allez en reconnaître certains. Si vous pouviez m'en indiquer leur nom dans votre commentaire, ce serait sympa et chacun pourrait ainsi mieux situer les vues. Pour vous aider à nommer, j'ai numéroté les clichés comme je l'avais fait aussi

     dans mon article d'hier.

    Merci de votre participation !

     

    gros-plan-Paris-7863.jpg

     

    gros-plan-Paris-7865.jpg

     

    gros-plan-Paris-7867.jpg

     

    gros-plan-Paris-7868.jpg

     

    gros-plan-Paris-7872.jpg

     

    gros-plan-Paris-7873.jpg

     

    gros-plan-Paris-7874.jpg

     

    gros-plan-Paris-7851.jpg

     

    gros-plan-Paris-7864.jpg

     

    J'ai voulu terminer sur la photo de notre Belle Dame de Fer !!!!

     

    Demain, je vous donnerai des nouvelles des finitions des travaux de peinture au rez-de-chaussée dans notre futur gîte.

     

    Place à mon  "ANGLE DE VUE",

    pour ceux et celles qui aiment le "décalé" dans les clichés !

    Cliquez sur son nom en rose !

     

    Image14-copie-1.jpg

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Cette fois-ci, ce sont des gros plans de monuments ou endroits bien spécifiques de Paris. Zoom sur notre capitale et ses richesses touristiques ! J'ai numéroté les clichés et, sous forme de petit jeu, ce serait bien que vous reconnaissiez certains endroits en les précisant dans votre commentaire.  J'en connais quelques-uns mais, j'ai peur de me tromper en les nommant. Place aux experts ! Je ne suis qu'une provinciale !

     

    gros-plan-Paris-7846.jpg

     

    gros-plan-Paris-7847.jpg

     

    gros-plan-Paris-7848.jpg

     

    gros-plan-Paris-7849.jpg

     

    gros-plan-Paris-7850.jpg

     

    gros-plan-Paris-7853.jpg

     

    gros-plan-Paris-7856.jpg

     

    gros-plan-Paris-7858.jpg

     

    gros-plan-Paris-7861.jpg

     

    Demain, ce sera la suite, si vous voulez bien me suivre dans la visite de la capitale !

     

    MON  "ANGLE DE VUE"

    s'est plus attardé sur de l'insolite !!

    Cliquez sur son nom en rose !

    Image19-copie-1.jpg

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Voici quelques plans larges de Paris vu d'en haut de la Tour Montparnasse. Mon premier cliché surplombe le cimetière Montparnasse à l'Est puis j'ai balayé la capitale en allant vers le Nord puis vers l'Ouest pour revenir au Sud de Paris. 360° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

     

    J'ai numéroté chaque cliché pour vous aider à mettre un commentaire si vous reconnaissez des monuments ou endroits bien spécifiques de  Paris. Une sorte de petit jeu de reconnaissance.

     

    Paris-5137.jpg

     

    Paris-5139.jpg

    Paris-5142.jpg

     

    Paris-5145.jpg

     

    Paris-5153.jpg

     

    Paris-5156.jpg

     

    Paris-5162.jpg

     

    Paris-5163.jpg

     

    Paris-5164.jpg

     

    Mardi, ce sera des plans rapprochés et ce sera plus facile pour reconnaître les monuments.

     

    N'oubliez pas de faire un petit tour également sur mon autre blog

     "ANGLE DE VUE" !

    Des curiosités prises à Paris.

     

    humour-droles-00020


    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Nous voilà de l’autre côté de l’hôtel de Sully après avoir passé sous les arcades. Nous sommes sur l'ancienne place Royale, rebaptisée place des Vosges en 1800. Elle se trouve dans le Marais, faisant partie des 3e et 4e arrondissements parisiens. Ayant suivi une émission à la télé parlant de la place des Vosges, c’était, depuis longtemps, un endroit où je désirais aller. Cette place, conçue par Louis Métezeau, est la « sœur » de la place Ducale de Charleville-Mézières. J’ai essayé de prendre quand même plusieurs vues d’ensemble.

    arcades-5037.jpg

     

    Renseignements suivants : source Wikipedia

    « La place fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 26 octobre 1954.

    facade-1-5038.jpg

     C'est une place, conçue sur un plan quasi carré, de 127 sur 140 mètres de côté, bordée d'immeubles d'habitation de deux étages en briques rouges à chaînages de pierre calcaire blanche et toits d'ardoise bleue très pentus, aux fenêtres à petits carreaux, d'une grande unité de présentation.

    arbres-pres-5040.jpg

     

    pointu-5042.jpg

     

    gauche-verdure-5043.jpg

    En effet, un édit royal, pris au XVIIe siècle, a imposé l'unité de la composition des bâtiments et la hauteur uniforme, à l'exception du pavillon du roi, au centre du côté sud (le plus élevé de tous) et du pavillon de la reine, qui lui fait face sur le côté nord, qui sont volontairement plus élevés. Les pavillons actuels font quatre travées de largeur, ils sont composés d'un rez-de-chaussée à arcades, de deux étages carrés et de deux étages de comble.

    pavillon-5046.jpg

     

    pavillon-2-5055.jpg

    Les plans de la place furent confiés par Henri IV aux architectes Jacques Androuet du Cerceau et Claude Chastillon. Démarrés en 1605, les travaux furent achevés en 1612, deux ans après le décès du bon roi Henri. La place fut alors inaugurée à l'occasion des fiançailles du roi Louis XIII et d'Anne d'Autriche. Ayant reçu du roi une parcelle sur la place, Claude Chastillon y fit construire son propre hôtel au n° 10.

    Pour préserver cette unité, la place est protégée depuis les années 1960, par le « plan de sauvegarde et de mise en valeur du Marais » et toute intervention, notamment sur les façades, ne peut se faire sans l'accord de l'architecte des Bâtiments de France.

     

    deux-arbres-5058.jpg

     Le centre de la place des Vosges est occupé aujourd'hui par le square Louis-XIII, bordé de rangées d'arbres, avec au centre quatre fontaines au milieu de pelouses et une statue équestre de Louis XIII. Cette statue, œuvre de Jean-Pierre Cortot et Charles Dupaty, a été installée en 1825. La première statue datant de 1639 avait été détruite pendant la Révolution.

    statue-louis-xviii-5049.jpg


    Les quatre fontaines, alimentées par l'Ourcq, ont aussi été conçues par Jean-Pierre Cortot. »

    A noter que l’Ourcq passe à quelques kilomètres de chez moi. Renseignements ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ourcq

    ours 012

    Allez aussi voir mon

     « ANGLE DE VUE »

    qui cible plus sur des traits particuliers de mes rencontres.

     

    femme 022

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • Nous voilà dans le quartier du Marais à Paris en ce mardi 16 août. C’est un quartier que nous ne connaissons pas. Pas loin de l’église Saint Paul, Saint Louis, nous passons devant la façade de l’hôtel de Sully. Nous n’hésitons pas à pénétrer tellement les sculptures sont de toute beauté. Je partage avec vous toute une série de photos prises selon ma sensibilité parfois en grand angle, parfois en zoom, ce qui veut dire que j’avais mes deux réflex NIKON en bandoulière, prête pour un reportage photos comme je les aime.

    facade-au-loin-5028.jpg

    Ci-dessous, des renseignements pris sur Wikipedia.

    « L'hôtel de Sully est un hôtel particulier de style Louis XIII du Marais, dans le IVe arrondissement de Paris. Il se situe 62, rue Saint-Antoine. Il illustre parfaitement le modèle des hôtels particuliers parisiens avec corps de logis principal entre cour et jardin.

    facade-5030.jpg

     

    fronton-7777.jpg

     


    Le contrôleur des finances Mesme Gallet fit construire entre 1625 et 1630 un hôtel particulier avec jardin et orangerie donnant accès à la place Royale - aujourd'hui place des Vosges - et situé en plein Marais, à Paris, quartier alors à la mode.

    cour-5033.jpg

    Maximilien de Béthune, duc de Sully, ancien ministre des finances et surintendant des bâtiments du roi Henri IV, le racheta le 23 février 1634. Le vieil homme en acheva le décor et y vécut ses dernières années. Son petit-fils Maximilien, second duc de Sully, fit construire par François Le Vau une aile supplémentaire à l'édifice en 1660, à l'ouest du logis côté jardin. L'hôtel de Sully porte encore aujourd'hui le nom de cette famille qui l'a possédé jusqu'au XVIIIe siècle. Il passa ensuite entre les mains de différents propriétaires.

    4-sculptures-79-80-82-83.jpg

     

    deux-sculptures-86-87.jpg

    Il abrite, depuis 1967, le siège de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites, devenue en 2000, Centre des monuments nationaux. Cet établissement public sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication gère plus de cent monuments nationaux, parmi les plus prestigieux, et édite des ouvrages consacrés au patrimoine. »

    facade-sur-jardin-5036.jpg

     

    face-au-jardin-5034.jpg

    De là, tout naturellement, nous arrivons ensuite sur la Place des Vosges.  

    Ce sera le prochain article si vous voulez bien me suivre !

     

    N’hésitez pas à aller voir mon

    « ANGLE DE VUE »

    Second blog qui va mettre en valeur certains points particuliers de mon escapade à Paris.

     

    bande-dessinee-boule-bill-00013

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • La façade de l'intérieur de la cour puis la façade côté jardins.

    Cet ancien hôtel de l'intendance se situe sur l'emplacement de l'ancien château des comtes de Soissons. Les services de la Mairie s'y sont installés en 1833.

     

    cote-cour-1883.jpg

     

    cote-jardins-1886.jpg

     

     

    journee-femme.png  

     

    Mon  "ANGLE DE VUE" en cliquant sur son nom en rose !

    fleurs_014.gif

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Fondée en 1076 par Hugues le Blanc, l’Abbaye Saint-Jean-des-Vignes, située au Sud-Ouest de Soissons est classée au titre des monuments historiques depuis 1875. Bâtie sur la colline Saint Jean, elle prit d’abord le nom de Saint Jean du Mont. Suite à l’achat d’arpents de vignes, et d’acquisition d’autres vignes par héritage, Hugues le Blanc permit, à cette occasion, que ce monastère prenne le nom de Saint Jean des Vignes grâce à la confirmation par Henri 53e évêque de Soissons et par le fils d'Hugues.

    Le vaste ensemble qui le composait vers 1520 comportait de nombreux bâtiments. Environ 150 moines en dépendaient. Beaucoup de personnel travaillaient à leurs côtés et exploitaient une trentaine de fermes. Une quarantaine de paroisses appartenaient aussi à l'abbaye, et les chanoines exerçaient les fonctions de prieurs/curés.

    Les constructions que nous voyons actuellement furent entreprises à la fin du XIIIe siècle. On élève alors le cellier, les portails, le réfectoire, les cuisines, au XIVe, on achève la nef, les tours restant à monter.

    Au cours des siècles l’Abbaye subit plusieurs dégradations dues aux guerres successives. Après la Révolution, l’édifice resta plusieurs années à l’abandon. Dans les premières années 1800, la rénovation coûtant trop cher, on ordonna la destruction du bâtiment. Toutefois, on épargna les tours. Les vitraux et ferrements furent vendus en 1807. A l’époque, plusieurs maisons de Soissons furent construites avec les pierres de Saint Jean. Toute la nef disparut à cette occasion. Petit à petit le flèche se lézardant, il fallut la consolider avec des ferrements. Mais cette intervention ne donna pas le résultat souhaité et l'on dût installer un système de chaînages pour maintenir les huit pans de la flèche à égale distance des uns des autres.

    explications.jpg

    Voici la façade occidentale telle qu’elle est conservée actuellement. Celle-ci fut édifiée entre le XIVè et le XVè siècle.

     facade-occidentale-0364

    Au-dessus des trois portails en plan plus rapproché.

    trois-portails-0370

    Au-dessus du portail central on trouve l'emplacement d'une rose.

    rosace-0371

    Les tours se ressemblent mais sont légèrement dissymétriques, la tour nord étant plus haute que la tour sud. De nombreux contreforts.

    tours-0377

     

    tours-0383

     

    Une vue dans la cour sur le centre départemental d'Archéologie.

    cour-0296

     

    L'aile est l'ancien réfectoire.

    refectoire-0366

    Il ne subsiste que deux galeries du cloître gothique.

    cloitre-0387

    Le seul restant conventuel subsistant réunit le réfectoire avec ses hautes voûtes au rez de chaussée et le cellier en sous-sol.

    refectoire-cellier-0292-029

    Tout doucement, on s’éloigne

    tours-au-loin-0392

    Pour arriver à l’arsenal qui sert actuellement de salle d’expositions. C’était fermé lors de notre visite.

    arsenal-0390

    Quelques autres vues

    tours-0391


    tours-arc-0393

    Les photos sont un mélange de mai 2009 et de novembre 2010. Là, j’étais en compagnie de Martine et de son mari Jeff. Un cliché des deux comparses qui prennent le temps de la pose. Souvenirs d’une agréable journée qui s’est poursuivie au restaurant en ville, la visite du centre-ville et pour terminer vers les berges de l’Aisne le long de laquelle étaient installés les manèges des forains présents pour la foire Saint Martin.

    Encore merci Martine et Jeff pour le repas offert et votre gentillesse !

    Martine-Monique

     


    nature14.gif

    Un coup d’œil sur mon « ANGLE DE VUE » en cliquant sur son nom en rose !

     

    nature59-fleurs-violettes.jpg

    Partager via Gmail

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique