• Volcan interne


    Volcan interne

    Laves profondes sorties de nos entrailles:
    amertumes, écumes de la vie,
    surgissent de leurs failles comme poussées de l'infini.

    Impulsions non contrôlées,
    blessures non refermées
    accumulées au fil des années
    qui crachent des incivilités.

    De ses artères internes
    jaillissent des grondements
    sourds aux alentours.

    Cette lame de fond mise à jour,
    sans compromis, sans détour,
    à la face des incompris.
    Vanité, orgueil, estime de soi,
    valent-ils cette explosion?

    L'intime, l'inavouable,
    la pudeur d'un côté;
    la prétention, la volonté tenace,
    la force de conviction de l'autre;
    mélange de nos propres sensibilités internes 
    qui s'entrechoquent.

    Conflits de forces impulsives
    projetées de l'huis clos à l'actualité.
    Imprévision de l'explosion
    du volcan en fusion.

    De ses cendres,
    destruction ou nouvelle vie?

    Monique GUAY



    Je vous soumets à nouveau ce poème écrit dans un grand moment de chamboulement de réflexions diverses et c'est encore le cas, actuellement.

    Je pourrai à nouveau l'avoir écrit ces jours-ci.

    « BLOIS, premières photosBLOIS (suite) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Guy
    Dimanche 8 Juillet 2007 à 11:54
    Guy
    Un talent de poête que je ne te connaissais pas et que je suis heureux de découvrir!
    Continues!
    Bien Amicalement
    Guy
    2
    Dimanche 8 Juillet 2007 à 19:25
    oursonne libre

    Par ce poeme, j'apprend a te connaitre et je suis heureuse de découvrir que tu as du talent.
    a quand le prochain, c'est tres beau
    bises et bonne soirée

    3
    Dimanche 8 Juillet 2007 à 21:17
    alrisha
    Merci à Guy et à toi Oursonne libre pour ces compliments !

     C'est quand je suis bien "stimulée" que je suis créatrice. Après coup, c'est le côté "piquant" de la vie.

    Amitiés à vous deux, bises et bonne soirée !
    Monique
    4
    Dimanche 8 Juillet 2007 à 22:28
    Santounette
    C'est un très beau poème Monique, ce n'est pas évident d'écrire de si belles choses. Bravo 
    5
    Mardi 19 Octobre 2010 à 01:56
    Quichottine

    Chamboulement... j'espère que tu vas retrouver la sérénité bientôt.
    J'espère que ce n'est pas très grave.

     

    Bisous tout plein pour toi.

    6
    Mardi 19 Octobre 2010 à 06:21
    patriarch

    J'espère nouvelle vie, du moins pour 2012.... assez de ceux qui pensent avoir la connaissance infuse.... Bises !

    7
    Mardi 19 Octobre 2010 à 06:36
    Claude

    Si je savais écrire cde cette façon, j'aurais mis mes mots autrement hier, mais hier la colère et surtout la tristesse était trop présente pour chercher à faire du beau...j'ai "vider mon sac" comme on dit...et ça fait du bien ;))

    bonne journée *-*

    8
    Mardi 19 Octobre 2010 à 07:14
    Sylviane

    Je découvre avec plaisir ton joli brin de plume... et j'apprécie.

    Bisous, Syl

    9
    Mardi 19 Octobre 2010 à 07:44
    Coucou

    Que de tourments et de questionnements, dans ce poème ...

    Bon mardi ! Bisoux.

     


    10
    Mardi 19 Octobre 2010 à 21:50
    Andrée

    J'aime beaucoup cette réflexion.Cela correspondrait aussi à mon ressenti en ce moment.. Très bien écrit.Belle soirée, je t'embrasse Monique 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 22:15
    nadia-vraie

    Mais c'est un autre talent de toi que je vois ici.C'est bien écrit mais je n'aime pas trop les volcans ...internes ou externes.Il y a dans ton écrit un mal-être que je préférerais ne pas voir chez mes amies.

    Amicalement Alrisha.

    12
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 23:12
    iris

    ma chère Monique ,

    je percois en effet dans les forces de ce volcan intéreiur tout un bouillonnement pas expréssément fait de bonne choses douces et suaves , , ne sors pas trop les démons et les cons laisse tomber on s'épuise et on se rend malheureux , mais je comprends aussi que ce ne soit pas toujours facile , je passe moi même des moments comme ceux là , en cest instants d'ailleurs c'est le cas , avac ce bras ces choses ui s'accumulent , le proces contre la chine perdu que je vis mal et qui me fait plus malade que la pneumnie elle même je suis pas bien du tout, je trouve tout celà si injuste

    j'essaie de me concentrer suir mon besoin de créer mesbijoux ,  parceque je suis acceptée  l'ex^po de 20 jours a blois en decembre je suis contente car ce n'était pas aisé d'etre acceptée , mais mêmelà j(ai du mal a me concentrer et a savoir ce que je veux faire c'est bousculé dans ma tete ,

    spereons ue je vais me reprendre

    le 2 NOV je pars avec ma princesse a venise , on va faire attention mamy et petite fille etourdie kamikases de ne pas tomber dans les canaux ,bixoux / IRIS

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :