• recommandation-rec-2

     

    angle-de-vue-3

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • recommandation-rec-2

     

    angle-de-vue-3

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le week-end de Pentecôte dernier, profitant du beau temps, je suis allée, en compagnie de mon amie Annick (photographe amateur comme moi), deux jours en Baie de Somme et au Parc ornithologique du Marquenterre. C’était un déplacement dont je rêvais depuis longtemps. Et, finalement, on a réussi à pouvoir programmer cette escapade.

     

    Sur cette Côte d’Opale, au bord de la Manche, notre première halte fut en Baie de Somme. Situé en France sur le littoral de la région Picardie, le territoire dit « de la Baie de Somme » s'étend sur 70 km² entre la pointe du Hourdel au sud et la pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont au nord. La Somme, fleuve côtier qui a donné son nom au département, se jette dans la Manche à cet endroit.

     

    C’est à Saint Valéry-sur-Somme que nous distinguons au loin des masses blanches avec en arrière-plan la port du Crotoy. Nous sommes en présence de moutons qui  broutent dans la baie à marée basse sur une partie qu’on appelle l’estran.. Le goût particulier de leur chair a donné lieu à l'appellation de « prés-salés ».

    DSC8220 al moutons de prés salés 

    On s’aperçoit vite que nous ne sommes pas les seuls à parcourir ces parages. Des groupes importants de randonneurs suivent des guides à travers la prairie.

    DSC8215 al moutons de prés salés

    Certains moutons s’avancent même plus avant sur le sable.

    Baie-de-Somme 6964 al moutons en baie de Somme

    Un des béliers se détache

    Baie-de-Somme 6966 al moutons de prés salés

    et rejoint petit à petit l’eau.

    Baie-de-Somme 6969 al bélier dans la mer

    D’autres le rejoignent pour se désaltérer. Ce sont des moutons à tête noire.

    Baie-de-Somme 6982 al moutons à tête noire

    Un article qui devrait plaire à Santounette et son monde des santonniers où le mouton a une place privilégiée.

     

    Dans mes prochains articles, nous découvrirons doucement toutes les merveilles que j’ai pu capter aussi bien en faune qu’en paysages. Je compte sur vous pour me suivre dans mes émotions photographiques.

     

    N’oubliez pas SITELLE qui se concentre, en ce moment, sur la macrophoto. 

     

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  • Anciennement Parc Pommery, le Parc de Champagne a pris sa dénomination actuelle en 2004,  la ville de Reims ayant eu l’accord de son propriétaire. Il est devenu le lieu de nombreuses manifestations culturelles, sportives ou de loisirs.

    L’architecte- paysagiste rémois Edouard Redont l’avait aménagé au début du XXè siècle. Situé dans le quartier des célèbres Maisons de Champagne, il a vu le jour sous l’impulsion du Marquis Melchior de Polignac, petit fils de la Veuve Pommery.

    Pendant deux ans, entre 1907 et 1909, des travaux colossaux furent entrepris pour dessiner ce parc alors, bordé de vignes. Apport de bonne terre, plantation de plus de 50 000 arbres et conifères. Des dénivelés ont été créés afin d’améliorer les perspectives. Des équipements sportifs furent implantés pour des entraînements sportifs et olympiques.

    Détruit pendant la guerre, il sera restauré et deviendra le lieu d’entraînement du célèbre stade de Reims dans les années 50.

    Jusqu’à nos jours, il a gardé son rôle de sorties vertes et de santé pour de nombreux rémois.

     

    D’ailleurs, lors de ma visite de l’expo « VIVANTS », j’ai croisé de nombreux joggers, des enfants accompagnés de leurs grands-parents en balade de découverte des animaux de notre planète. Sa gratuité depuis 2008 à l’initiative de la nouvelle équipe municipale a encore accentué cette envie de « bol d’air ».

     

    Au cours de l’année, une multitude d’évènements ponctuels comme des compétitions hippiques y sont organisées. D’ailleurs, cette année, du 28 mai au 6 juin, sera organisé le Concours International Hippique Officiel Espoirs de France de sauts d’obstacles.

    Comment ne pas citer le traditionnel concert des flâneries musicales qui réunit, chaque année, en ce lieu,  près de 15 000 personnes venues pique-niquer, panier garni au bras et petite lumière d’ambiance. Un des aspects festifs de la cité champenoise les plus renommés. Cette année le samedi 17 juillet concert pique-nique et un concert de clôture des Flâneries Musicales le 20 juillet avec du jazz. Les 18 et 19 septembre, il accueillera les Journées du Patrimoine en autres manifestations.

    Parc de Champagne 10 Avenue du Général Giraud 03 26 35 52 50 ou 52 14.

    DSC7536 al

    DSC7549 al

    DSC7593 al

    DSC7597 al

    DSC7600 al

    DSC7612 al

    DSC7616 al

    DSC7623 al

    DSC7568 al

    DSC7598 al

     

    Chez SITELLE, en ce moment, de jolies macros ! Allez y faire un tour !

     

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • Le petit bourg d’Eclaron en Haute Marne fut notre première halte lors de notre escapade de quatre jours vers Montier-en-Der pour assister aux vols des grues cendrées sur le lac du Der et au Festival International de la photo animalière. Il faut dire de notre mobil home faisait partie du camping des Sources du Lac appartenant à cette commune et nous cherchions la route pour y aller.

    Nous sommes arrivées, Odile et moi, vers 11h30. Arrêt sur la place centrale et pose café au bistrot du coin. En sortant, photos extérieures de l’église et, par chance, une Dame chargée de l’ouverture et entretien de l’église nous propose gentiment de repartir sur ses pas et de nous ouvrir les portes alors qu’elle venait de les refermer. On traverse la sacristie puis, nous avons tout loisir de photographier.

     

    C’est une église de style gothique flamboyant construite extrême fin du XVè siècle-début du XVIè siècle.

     

    Le clocher remplace celui en bois atteint par la foudre le jeudi 25 avril 1811. Il fut construit en 1856-1857 par l’entreprise Pierre David, de Nomécourt, sur les plans de l’architecte de Wassy, Jean-Baptiste Couvreux. A le regarder, il fait penser à la Tour de Pise. Sa pointe, victime d’un très mauvais penchant, avait, pour cette raison, été supprimée en 1960.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0001 ob


    Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0023 ob

    Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0025 ob

    L’actuel Maître-Autel est en bois pour sa conception et la sculpture de la façade sont une œuvre de Mr Claude MICHEL, de Triaucourt, réalisés en 1990. Dans le fond, le bâti de l’autel est dû à Mr Fernand de HEDOUVILLE.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0009 ob

    Représentation de la Cène du Jeudi Saint par Mr Claude MICHEL.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0010 ob

    La chaire à prêcher est une œuvre, vers 1684, soit de Rémy Drappier ou d’un certain Guibon, l’un et l’autre de Wassy. La chaire est soutenue par le Samson de la Bible, reconnaissable à la patte du lion sur son épaule et à la mâchoire d’âne dans sa main.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0012 ob

    Sur les faces de la chaire, les quatre Evangélistes, Saint Marc, Saint Jean, Saint Matthieu et Saint Luc. J’ai pris en gros plan Saint Matthieu et l’ange.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0013 ob

    Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0014 ob

    L’orgue fut construit de 1764 à 1769 par le facteur d’orgue Jean Richard de Troyes. Depuis des modifications et améliorations font de lui un instrument de très grande qualité.

     Eglise-Saint-Laurent-Eclaron 0015 ob

    La suite demain si vous voulez bien me suivre !

    Mon second blog:    http://angle-de-vue.over-blog.com/

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Dernier volet sur ce magnifique 13ème Festival 2009 de la Photo animalière et de nature de Montier-en-Der (52).

    Quelques aperçus d'ensemble des expositions à la Halle au blé






    ainsi que quelques "coups de coeur" de photographies sous-marines.






    Dans un autre registre, des clichés de Laurent GESLIN avec un cerf en rut


    et cette renarde en quête de nourriture, prise en pleine ville de Londres. Le photographe a mis deux mois pour habituer l'animal à sa présence.



    CE FESTIVAL POURRAIT ÊTRE UN SUPER RDV POUR BLOGUEURS L'AN PROCHAIN !!!!

    Allez jeter un coup d'oeil sur mon autre blog  http://angle-de-vue.com/  


    Partager via Gmail

    16 commentaires
  • De magnifiques clichés mis en valeur par des spots lumineux intégrés à l'arrière des tableaux.
    "L'Ouest sauvage" en terre américaine par Olivier Grunewald.













    Egalement de nombreux clichés tirés de "Home" de Yann Arthus Bertrand pris en pleines dédicaces au salon du livre.





    Demain, dernier volet sur ce fameux 13ème Festival International de la photo animalière et de nature à Montier-en-Der (52).
    Ce sera à la Halle au blé avec quelques clichés "coups de coeur".
    J'espère ne pas vous avoir trop lassés !!!!

    Et toujours mon autre blog    http://angle-de-vue.over-blog.com/   


    Partager via Gmail

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique