• C'était lors de notre escapade avec Iris et Narcisse en ce 27 juillet dernier. Entre autre visite, nous nous sommes arrêtés devant cette sculpture un peu particulière portant un nom peu commun.

     

    Louis Dewailly, ancien maire d'Amiens, légua 25 000 francs à la commune pour qu'elle édifie une horloge permettant aux Amiénois de ne pas rater leur train.
    L'oeuvre est confiée à deux personnes : Charles-Emile Riquier qui crée le corps du monument et Albert Roze qui est chargé de l'ornement.
    Le corps est formé d'une flèche de style rococo surmontée d'une horloge à trois faces éclairées au gaz (par la suite, l'électricité remplacera le gaz).
    Roze adjoint à l'édifice une statue représentant une jeune fille à demi nue portant une branche de pommier. Elle est assise sur le socle. Les puritains se sentent offusqués mais les Amiénois lui trouvent rapidement un surnom à leur horloge, elle devient la

    " Marie Sans Chemise".
    Durant la seconde guerre mondiale, la statue est démontée et mise à l'abri alors que l'horloge reste debout au milieu des ruines. A la reconstruction de la ville, elle est abandonnée dans un terrain vague et disparaît.
    Une réplique exacte a été remise en place en 2000 et Marie Sans Chemise a retrouvé sa place sur le socle de l'horloge.

    (source http://www.guide-site-touristique.com/amiens.php )

     

    DSC4166-mgalweb

     

    DSC4170-mgalweb

     

    DSC4168-mgalwab

     

    DSC4169-mgalweb

     

    sculptures-1

     

    DSC4167-mgalweb

    Cet article était prévu pour la communauté de Muad "Le Musée à ciel ouvert", mais suite à des problèmes de droits d'auteurs, la communauté a été supprimée. Nous soutenons tous Muad et notre mobilisation a l'air de porter ses fruits quant au fait qu'il gardera son blog ouvert malgré tout.

    Voir l'article explicatif ici !

     

    Mon autre site "ANGLE DE VUE" ici !

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • "Chloé à la fontaine", une oeuvre d'Anatole Marquet-de-Vasselot (1840-1904).

    Marbre signé et daté, salon de 1873, entré à Compiègne en 1873 faisant partie du Domaine National du Palais de Compiègne (60).

    Sculpture présente dans le parc de ce palais.

     

    J'ai pu l'admirer avec Annick de Guyane lors de notre journée passée ensemble le 23 juin dernier.

     

    DSC1528 mgal

    DSC1530 mgal

    DSC1532 mgal

     

    Autre charme féminin en chair et en os chez SITELLE  aujourd'hui !

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Ce satyre ne cache pas ses intentions.

     

    Elle, n'a pas l'air très apeurée et semble même succomber à l'attirance virile de son prétendant.

     

    Après ma grosse panne d'ordi, je pare au plus pressé avec des articles moins longs.

    Bientôt des articles plus étoffés sur les manifestations de la région.

    DSC1037 mg

     

     

    Comme une étoile chez SITELLE aujourd'hui !

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Sur les ruines de l'Abbaye de Chaalis ( 60), c'est un bestiaire particulier que l'on peut observer sur les paroies externes.

     

    Muad Dib et son Musée à ciel ouvert devrait aimer.

     

    Là, on dirait deux chiens qui se battent.

    DSC0830 al

    Ici, un dragon (ou dinosaure) et un lièvre.

    DSC0831 al

    Un singe et un cheval.

    DSC0832 al

    Une tortue et un escargot.

    DSC0829 al

     

    Une jolie demoiselle chez SITELLE  !

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Le 22 mars 2009 au retour de Vendôme, nous nous sommes arrêtés visiter la cathédrale de Chartres.

    Ayant peu de temps en ce moment, aujourd'hui, juste quelques clichés d'une sculpture extérieure qui m'a interpellée par sa beauté. Le sourire de cet ange est vraiment une invitation du regard. Je n'ai pas hésité à le contourner.

    Sculptures 8180 ob


    Sculptures 2579 ob

    Sculptures 2580 ob


    Un jour, il faudra que je prenne le temps de vous montrer toutes les beautés de cet édifice.
    Pour la communauté "Le musée à ciel ouvert" géré par Muad.

    Cliquez sur SITELLE pour faire une petite visite sur ses pages. 
    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • Nous voilà arrivées en bas des Jardins du Trocadéro.

     La partie inférieure du bassin est encadrée par deux blocs sculptés en ronde-bosse représentant la Jeunesse (Pierre Poisson) et la Joie de Vivre (Léon Ernest Drivier).

    Je n’ai photographié que « la Joie de Vivre ». La prochaine fois, j’irai voir l’autre bloc et ne manquerai pas de jouer avec mon APN.

     Je vous laisse admirer les détails.

    Sculptures 0023 ob

    Sculptures 0024 ob

    Sculptures 0025 ob

    Sculptures 4636 ob

    Sculptures 4638 ob

    Sculptures 4637 ob

    Beauté florale chez SITELLE; allez l'admirer en cliquant ci-dessous !
    http://angle-de-vue.over-blog.com/

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Descendons vers la terrasse intermédiaire. Celle-ci  est ornée de deux statues en bronze de grande envergure. Celle de droite, réalisée par Henri Bouchard, représente Apollon Musagète

     Sculptures 0011 ob

    et celle de gauche, oeuvre d'Albert Pommier, illustre Hercule domptant un bison.

     Sculptures 0008 ob

     Plus bas, d’un coté, on voit une statue nommé « La Femme » de Daniel Bacqué (1874-1947),  de l’autre « L’Homme » de Pierre Traverse.
     

    Sculptures 4635 ob

    Plus bas, un groupe d’animaux, « Daim et Taureau » de Paul Jouve

     Sculptures 4631 ob

     Sculptures 0021 ob

    Non loin, « Chevaux et chien » de Georges Guyot (1885-1973).

     Sculptures 4632 ob

    Demain, les magnifiques sculptures de la partie basse des Jardins du Trocadéro.

    Plante curieuse chez SITELLE aujourd'hui en cliquant ci-dessous
    http://angle-de-vue.over-blog.com/

    Partager via Gmail

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique